Last Eve, le blog de Tanja

Lecture vampirique : Avant Dracula et la Bit-lit il y avait Carmilla

par Tanja le 1 juillet 2015 à 9 h 46 min, catégorie : Lecture, Livre

640px-Carmilla

Avant de participer au MOOC fantasy de l’université d’Artois, je ne connaissais pas Carmilla de Joseph Sheridan Le Fanu publié dans  le recueil Les Créatures du miroir en 1872. Autant je connaissais Dracula le roman de Bram Stoker autant je n’avais jamais entendu parler de Carmilla. Quelle inculture !
Le soir même où j’ai étudié le MOOC sur l’urban fantasy et la romance paranormale apparaît le personnage de Carmilla dans un des épisodes de Sleepy Hollow. Je me suis redressée dans mon fauteuil et intriguée je suis allée en apprendre un peu plus sur ma tablette. J’ai vite trouvé que le livre était disponible gratuitement sur amazon en ebook…

carmillaDans un château de la lointaine Styrie, au début du xixe siècle, vit une jeune fille solitaire et maladive. Lorsque surgit d’un attelage accidenté près du vieux pont gothique la silhouette ravissante de Carmilla, une vie nouvelle commence pour l’héroïne. Une étrange maladie se répand dans la région, tandis qu’une inquiétante torpeur s’empare de celle qui bientôt ne peut plus résister à la séduction de Carmilla… Un amour ineffable grandit entre les deux créatures, la prédatrice et sa proie, associées à tout jamais « par la plus bizarre maladie qui eût afßigé un être humain ».

Ce n’est pas vraiment un livre, mais plus une nouvelle. C’est assez court à lire, mais c’est vite très prenant. J’ai eu peur de m’ennuyer, mais pas du tout c’est très bien écrit avec une écriture très moderne, très légère. Il se lit d’une traite, même si on a envie de hurler à l’héroïne qu’on sait qui est Carmilla et qu’elle ferait mieux de se méfier. Cette relation à quelque chose de fascinante avec une tension sexuelle omniprésente sans pour autant que ce soit explicite.

Peu de descriptions ou de passage sans importance, l’auteur va à l’essentiel : son histoire macabre et gothique.

Carmilla est considéré comme une œuvre majeure de la littérature fantastique du XIXe, romantique et gothique à la fois. L’héroïne, Laura, est naïve c’est une proie facile pour la belle et sensuelle Carmilla. J’ai découvert un livre qui a influencé le créateur de Dracula et je vous le recommande chaudement surtout qu’il est tombé dans le domaine publique et qu’il est donc facilement trouvable gratuitement.

Version kindle gratuite

Laisser un commentaire plus...

[Ciné] Bilan du mois de juin

par Tanja le 30 juin 2015 à 10 h 36 min, catégorie : Non classé

J’ai oublié de faire mon petit résumé du mois !! Quelle petite tête. Il faut dire que je n’ai pas vu beaucoup de films ce mois-ci. Par contre j’en ai revu quelques uns comme Cœur de dragon, Princess bride, Jurassic Park 3 ou encore Les Nouveaux Héros ! Nous avons cependant profité de notre nouvel abonnement Netflix. En plus des séries télé il y a quelques films (pas assez à mon goût) à découvrir ou redécouvrir.

► J’ai vu 7 films
► dont 1 au cinéma
► J’en ai revu 4
► Pour un total final de 88 nouveaux films

J’ai adoré

Vice Versa + Lava (2015)

571071.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Avis : voir critique

Le Retour des tomates tueuses (1988)

Le_Retour_des_tomates_tueuses

Avis : J’ai adoré. Pourtant plus nanar tu peux pas. C’est bourré d’humour décalé, le 4e mur est brisé en petit morceau en permanence le tout avec une auto dérision absolument géniale. Je n’ai pas vu le tout premier puis qu’ici il s’agit du retour des tomates, cela donne lieu à des explications cocasses. Merci à Arte pour avoir diffusé cet ovni qui m’aura bien fait rire. On peut y voir aussi George Clooney dans un de ces premier rôles et rien que pour ça ça vaut le coup.

Bienvenue à Zombieland (2009)

Bienvenue_a_Zombieland

Avis : Cela faisait un moment que le DVD me faisait de l’œil, mais craignant le film de série B je ne m’étais jamais lancée. Quelle bêtise ! C’est gore, mais aussi très drôle. Zombieland est un très bon équilibre entre la comédie et le film de zombie. La fin du monde est proche, mais ces quatre compère vont se serrer les coudes pour s’en sortir. A voir et à revoir !

J’ai aimé

The Descendants (2011)

The_Descendants

Avis : Un petit film intimiste, mais plein d’émotions.

Ladykillers (2004)

Ladykillers

Avis : Je ne m’attendais pas à grand chose et pourtant j’ai été agréablement surprise par le film des frères Cohen. J’ai bien aimé le décalage entre ces gangsters pas très doué et cette grand-mère bourrue.

Mais comment noter ça ?

Sharknado (2013)

Sharknado

Avis : Sans rire c’est impossible, c’est un nanar, mais nanar qu’on doit voir. L’histoire c’est du n’importe quoi, les effets spéciaux et sonores sont pourris. Mais ça reste à voir, parce que ça part vraiment en couille et que ça en devient drôle. Pas drôle à rire aux éclats, mais drôle à t’hypnotiser devant ta télé en te répétant : non, ils n’ont pas osé !

Je n’ai pas aimé

Die Hard : Belle journée pour mourir (2013)

Die_Hard_Belle_journee_pour_mourir

Avis : Aucun intérêt j’ai fini par décrocher tellement c’était peu intéressant :/

Laisser un commentaire plus...

Nouveaux mangas lus : je rattrape mon retard !!

par Tanja le 29 juin 2015 à 9 h 27 min, catégorie : BD-manga, Lecture

Si j’ai pris beaucoup de retard dans mes lectures, c’est encore pire en ce qui concerne l’écriture d’article sur le sujet… 4 mois de retard et pourtant ce n’était pas les bons mangas qui manquaient !! Petit tour d’horizon des dernières nouveautés (plus si nouvelles que ça pour le coup je m’en excuse !).

IMG_20150529_190037

Je commence avec Je reviendrai vous voir de George Morikawa (Ippo) d’après l’oeuvre de Nobumi.
Nobumi est un jeune père de famille. Il est surtout auteur de livres illustrés destinés aux enfants. À l’instar de nombreux japonais, il sera, le 11 mars 2011, choqué à vie par la triple catastrophe qui s’abat sur son pays. Un peu naïf, et le cœur empli d’espoir, il décide alors d’envoyer gratuitement plusieurs milliers d’ouvrages jeunesse (dont les siens) pour distraire les enfants de la zone sinistrée. Mais quand il annoncera son don sur son blog, les réactions des internautes seront pour le moins… violentes ! Choqué et meurtri jusqu’au plus profond de son âme, Nobumi va alors vivre une véritable crise artistique, dont une seule issue sera possible : laissant pour plusieurs jours sa vie confortable de tokyoïte, il part en tant que bénévole volontaire, pour aider à la reconstruction de la zone sinistrée du nord est du Japon.
Ce one shot change vraiment de ce que l’on peut lire habituellement, il montre à quel point on peut être désemparé face à une catastrophe. On a beau vouloir aider, savoir comment le faire est une autre histoire. Les critiques des anonymes sur internet semblent aussi être monnaie courante au Japon. La critique étant bien plus facile que l’action.
Très bien dessiné et mis en scène, d’autres mangaka ont participé en clin d’œil.

IMG_20150601_084904

Boichi est un mangaka coréen qui sera l’invité de JAPAN EXPO et des éditions Doki Doki. Voulant en savoir plus j’ai trouvé dans notre bibliothèque Wall man un autre manga de cet auteur.
J’ai été surprise de dévorer ces deux premiers tomes. Certes l’histoire n’est pas original et tout ceci est bourré de cliché et de fan service. Mais j’ai trouvé le coup de crayon génial. C’est un mixe étrange entre manga et comics.  C’est visuellement époustouflant, la tension sexuelle entre le héros et la jeune demoiselle est palpable, bien plus que ce qu’on voit d’habitude. Il parait que ce n’est pas son meilleur manga, dans ce cas j’ai hâte de lire les autres !

IMG_20150530_153256

Faute d’avoir un jour la suite et la fin de Nana, nous devons patienter avec les œuvres de jeunesse de Ai Yazawa. Marine blue est un shojo publier entre la fin des années 80 et le début des années 90.
À 12 ans, Haruka Tachinaba manque de se noyer en voulant nager trop loin dans la mer, et est sauvée par Tooru Akikawa, qui se trouve être dans la même classe qu’elle. Petit à petit elle se lit d’amitié avec lui. Lorsque Rika, une de ses amies, lui demande d’aider leur amie commune Kyôko à déclarer ses sentiments à Tooru, Haruka accepte mais ne peut finalement rien dire. Elle est alors ostracisée par ses camarades de classe et, blessée, tente d’ignorer Tooru ainsi que ses propres sentiments. Celui-ci ne peut lui annoncer son départ imminent pour les États-Unis, et part sans rien dire, en lui laissant son chien Dolphin. Haruka se réfugie alors dans une école religieuse.

Quatre ans plus tard, elle a réussi à se faire une bonne amie, Tomoyo. Soudain, Tooru revient dans sa vie, et elle retrouve les sentiments qu’elle a pu avoir pour lui. Lorsqu’elle découvre que Tomoyo est amoureuse de Tooru, elle ne sait plus comment réagir car elle ne souhaite surtout pas blesser son amie, surtout qu’elle se rend compte que Ippei, son cousin qu’elle fréquente depuis des années, est amoureux d’elle.

On le ressent fortement de part le trait caractéristique de ces années là mais aussi par le look des personnages qui a pris un certains coup de vieux. Son style ne s’est pas encore affranchie de ses influences de jeunes dessinatrice cependant on prend vite plaisir à cette histoire d’amour certes classique, mais assez sympathique à lire.

IMG_20150606_085256

Arlsan est sans doute l’un des romans de fantasy le plus connus du Japon (avec Guin Saga de Kaoru Kurimoto). Jamais publié en France nous avons droit à une adaptation de cette oeuvre par la grande Hiromu Arakawa (Full Metal Alchemist, Silver Spoon)

A la frontière de l’Orient et de l’Occident se trouve le prospère royaume de Parse, tenu d’une main de fer par le redoutable roi Andragoras. Avec sa frêle carrure et son maniement approximatif des armes, difficile pour le jeune prince Arslân de revendiquer son statut d’héritier du trône. Alors âgé de 14 ans, il va prendre part à sa première bataille afin de repousser l’envahisseur lusitanien dans la plaine d’Atropathènes. Un jour marqué du sceau de l’infamie qui fera basculer à jamais son destin et celui du royaume de Parse.

Le trait de Arakawa va parfaitement avec le récit de fantasy. L’interview à la fin du volume est une bonne idée. Elle permet aux deux auteurs de discuter de cette oeuvre et d’en apprendre un peu plus sur le cheminement jusqu’à la publication. Pour le moment il y a encore peu de tomes, mais la fin prochaine de Silver Spoon lui laissera sans doute plus de temps pour la suite. L’anime est déjà disponible en simulcast en France chez Wakanim !

IMG_20150605_081626

Harold Sakuishi a laissé de côté son manga 7 shakespeare pour se concentrer sur un nouveau titre : Rin. Au premier abord on a tous pensé à un Bakuman bis, mais il n’en est rien.

Fushimi est un étudiant qui aspire à devenir mangaka. Rin est un mannequin qui semble posséder des pouvoirs psychiques. Que se passerait-il si leurs chemins se croisaient ?

Pour le moment seul le tome 1 est disponible. Si l’histoire est pour le moment très basique, j’attends beaucoup de la suite. L’avenir nous dira si l’auteur de Beck saura offrir un contenu original. Affaire à suivre…

IMG_20150503_094050

Saint Seiya: Saintia Shō de Chimaki Kuori

Attention ce manga est à oublier, à fuir même je dirais. C’est un ramassis de tous les clichés les plus éculés du shojo mixé à la franchise de Saint Seiya de Masami Kurumada (qui l’exploite jusqu’à la corde, j’espère qu’il a une belle piscine !). C’est tellement vu et revu que ça en devient comique par bien des aspects. L’héroïne et ses copines sont gourdes et ont le charisme d’huîtres pas fraîches. Le dessin est somme toute assez sympa, mais c’est dur de supporter tant de niaiserie et les dialogues insipides.

4 Commentaires plus...

Paul McCartney au Stade de France

par Tanja le 26 juin 2015 à 9 h 28 min, catégorie : Concerts, Musique

PAUL-MC-CARTNEY_1564994120255531219

Paul McCartney était au Stade de France et ce n’était pas prévu qu’on aille le voir. Mais le destin nous a fait un joli cadeau. Je remercie Flo de nous avoir permis de vivre ce grand moment ^^

Nous arrivons vers 20h au Stade de France. C’est la première fois que je vais entrer dans ce stade gigantesque. J’ai déjà fait le Tokyo Dome au Japon plusieurs fois, mais je n’étais pas dans les gradins. On est vraiment haut perché. Une chose est sûre je n’aurais aucun soucis pour tout voir. Nous avons même été up gradé car il n’y avait pas eu assez de vente au dernier étage. Du coup nous sommes descendu dans les gradins.e

L’attente est un peu longue. On a un peu de musique et des images ensuite sur les écrans géants retraçant la carrière de Paul McCartney. C’est vers 21h15 qu’il entre enfin sur scène.

DSC_2237

Et là on va en avoir pour notre argent ! Pas moins de 3 heures de concert. A pas loin de 73 ans Paul nous montre qu’il a de l’énergie à revendre. Bon ok c’est pas du hard rock bourrin, mais quand même 3h de concert ! J’en connais des plus jeunes et des pas plus violents qui n’en feraient pas autant.

J’ai chanté à tue tête, j’ai applaudi et sautillé sur place. C’était vraiment cool. L’ambiance dans un stade c’est particulier. Personnellement je n’aime pas, on est trop loin de l’artiste et les spectateurs dans les gradins sont tous apathique, on les croirait devant leur télé. C’est vrai j’en avais des plus tonique derrière mois, mais j’ai vite perdu le compte des bières qu’ils ont bu durant tout le concert.

DSC_2241

Paul était égale à lui même, nous divertissant avec sa musique et quelques mots de français. Le stade entier a vibré sur les titres des Wings et des Beatles. Live and let die fut un grand moment avec le feu d’artifice et les flammes gigantesque. C’était un grand moment je ne le regrette pas le moins du monde, MA’J non plus !

J’ai bien cru qu’on n’arriverait pas à avoir un train, ni notre correspondance, mais malgré l’heure tardive et le monde nous avons pu voyager tranquille. Si je pouvais le voir dans une plus petite salle je le ferais avec plaisir, cela dit je suis déjà ravie d’avoir pu le voir au Stade de France. A la prochaine Paul !

Set List

Eight Days a Week
Save Us
Got to Get You into My Life
Listen to What the Man Said
Temporary Secretary
Let Me Roll It
Paperback Writer
My Valentine
The Long and Winding Road
Maybe I’m Amazed
Nineteen Hundred and Eighty-Five
I’ve Just Seen a Face
We Can Work It Out
Another Day
Hope for the Future
And I Love Her
Blackbird
Here Today
New
Queenie Eye
Lady Madonna
All Together Now
Michelle
Lovely Rita
Eleanor Rigby
Being for the Benefit of Mr. Kite!
Something
Ob-La-Di, Ob-La-Da
Band on the Run
Back in the U.S.S.R.
Let It Be
Live and Let Die
Hey Jude

Encore:
Another Girl
Hi, Hi, Hi
Can’t Buy Me Love
I Saw Her Standing There

Encore 2:
Yesterday
Helter Skelter
Golden Slumbers
Carry That Weight
The End

Laisser un commentaire plus...

Vice Versa un pixar plein d’émotions

par Tanja le 24 juin 2015 à 9 h 24 min, catégorie : Cinéma

163176.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Une année sans Pixar c’est une année ciné raté ? J’abuse, mais c’est presque ça ! Et cette année le studio est de retour avec une oeuvre originale. La bande annonce m’avait beaucoup plu, mais je me demandais comment ce concept pouvait bien tenir sur la longueur. C’est entouré de marmots que nous sommes allés découvrir Vice versa (Inside out) au cinéma.

571071.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxVice Versa

Synopsis : Au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité,  Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs… Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition.

Avis : Mais que ce passe-t-il dans notre tête ? Que ce passe-t-il lorsqu’on arrive à l’adolescence ? Ce film y répond avec humour et ingéniosité. Si certains pensaient que les derniers Pixar n’étaient pas à l’a hauteur de leurs espérances, ce nouveau petit bijou devrait les combler .

J’ai trouvé ce film destiné à nous adulte qui avons passé déjà dépassé ces moments dans notre vie. Je me demande ce qu’en pense les enfants ? Car j’en ai vu des vraiment petits et je n’ai entendu que les adultes rirent de bon cœur. Faut-il avoir assez de recul pour apprécier Vice versa ou bien se lit-il de façon différente pour un adulte et un enfant ?

J’ai beaucoup ri, j’ai aussi versé une petite larme (je ne vous dis pas quand vous vous en rendrez bien compte vous même). C’est vrai qu’on n’a pas envie de vous raconter le film, parce qu’il est à découvrir. Il y a tant de choses qui sont bien trouvées que ce serait un mal de les divulguer.

Le doublage français est très bien.Si les voix sont connues elles n’en sont pas moins excellente.   Marilou Berry est parfaite en tristesse. On peut critique mais c’est du Disney Piwar c’est très bien réalisé. Je me ferais un plaisir de comparer dans quelques mois quand j’aurais le DVD ou le bluray entre les mains ;)

La fin laisse une porte grande ouverte vers une suite, avec cet énorme bouton puberté sur le tout nouveau tableau de bord des émotions.

N’hésitez donc pas à aller voir Vice versa, un film d’animation inventif qui ne vous laissera pas indifférents.

5 Commentaires plus...

Harry Potter : expo à la Cité du Cinéma

par Tanja le 19 juin 2015 à 10 h 36 min, catégorie : Blabla, Cinéma, sorties

11000651_10153241507059351_481551139113449512_o

L’expo Harry Potter se déroule en ce moment même à la cité du cinéma et ce jusqu’au 6 septembre. Si vous n’avez pas eu l’occasion d’aller aux studio de Londres ou que vous êtes très fans du petit sorcier je vous recommande chaudement la visite. Si payer 22€ (19 le mardi) ne vous rebute pas alors n’hésitez pas et monter sur votre balais (ou prenez le métro ça marche aussi).

10919771_10153241511269351_2642956939908011230_o

Il y a des tonnes de choses à voir et à photographier. Les scénographies sont vraiment chouette et on peut même jouer avec quelques unes d’entre elle. Comme par exemple ces jolies mandragores qui font le même bruit insupportable que dans le film.

11270225_10153241524299351_2513860696423048253_o

Je n’ai pas eu la chance qu’on me propose un audio guide, heureusement je connais assez bien les films ce qui m’a permis de m’extasier devant chaque relique. L’émerveillement est de rigueur.

11163163_10153241526654351_5042660422600766293_o

Nous avons passé 1h30 dans l’exposition, nous avons bien entendu pris le temps de tour regarder, d’attendre parfois que la foule avance pour prendre de meilleures photos. Vanessa et moi avons pris notre temps et avons savourer toute l’expo dans ces moindre détails.

10982199_10153241525409351_2418095397977251834_n

Notre périple s’est terminé dans l’incontournable boutique. Où les prix prohibitif ne m’ont pas encouragé. J’ai tout de même pris le guide officiel de l’expo (oui bon ok ce sont les mêmes photos que moi. Mais il est bien fichu). Au tout début de l’expo avant même de rentrer le staff vous prend en photo allant même jusqu’à vous prêter des baguettes (j’ai eu celle d’Harry \o/). Cette photo est ensuite disponible à la boutique pour la modique somme de 18€ (ça fait cher l’encre et le papier). Comme cette expo était un cadeau d’anniversaire, j’ai acheté la photo. J’avais pris mon écharpe Gryffondor pour l’occasion (que j’ai rangé assez vite car il fait chaud à l’intérieur).

11143568_10153241523544351_3458634026786730201_n

Je recommande l’expo, elle est certes courte, mais prenez le temps de tout regarder, il y a des milliers de détails qui vous rappellerons les films de la saga.

4 Commentaires plus...

Banc d’essai : les gâteaux au thé vert

par Tanja le 17 juin 2015 à 9 h 30 min, catégorie : Blabla, Cuisine

Mon beau frère m’a rapporté pour mon anniversaire une certaines quantité de friandises au thé vert… Il parait que je suis fans :D Ah bon ??
Je ne reviendrais pas sur le kit kat thé vert, je pense que pas mal de personnes connaissent maintenant. Je vais donc passer aux autres gâteaux tous au thé vert bien entendu !

DSC_1765

Collon

Déjà avec un nom pareil ça commence mal. Mais soit pourquoi pas. Ce petit gâteau se compose une gaufrette fourrée à la crème de thé vert. Il existe avec d’autres goûts : Vanille, caramel etc.
Bon, soyons clair celui au le thé vert ne se sent pas vraiment le thé vert, je sens plus la vanille ou la gaufrette. Ce petit gâteau est ultra sucré, ce n’est pas ma meilleure expérience du genre.  Je n’avais jamais tenté l’expérience lors de mes voyages au Japon et j’ai bien fait. Il ne va pas rester dans les annales… (si j’ai osé, même pas honte).

IMG_6699

Harvest

Un petit sablé recouvert d’une couche de thé vert. C’est bon, mais  le goût n’est pas très fort. C’est moins sucré que le collon du coup ça se mange plus vite. Les gâteaux sont dans des petits sachets hermétique.

IMG_6723

Quattro

Beaucoup plus fort en goût que les deux précédents avec du chocolat en prime. C’est aussi assez sucré, mais ça se mange relativement vite surtout qu’il y en a peu par boite. 8 seulement :p On est loin de nos paquets de gâteaux.

IMG_6729

Grand nuts

J’ai terminé par celui-ci. Bizarrement c’est celui qui m’intéressait le moins, et pourtant c’est celui que j’ai préféré. Il avait vraiment du goût et l’amande se marie parfaitement avec le thé vert et au chocolat. Même si c’était une sucrerie industrielle, y a matière à faire quelque chose de bien. Par contre comme d’hab y en a pas assez (6) !!!!

IMG_6848

Et pour finir un bonus que je me suis achetée à Paris au Manga café. Pas trop cher, il ne vient pas du Japon, mais de Thaïlande, qu’importe la recette est la même !

Pocky

Les fameux Pocky de Glico (A prononcer Guliko comme dans les pubs :D ) l’inventeur du Mikado. Si nous commençons à peine à avoir autre chose qu’un Mikado au chocolat au lait, au Japon le Pocky se décline en une myriade de goûts différents dont l’incontournable version Matcha !!!
Le goût n’est pas si prononcé que ça, mais c’est très bon quand même. Mais il n’y en a jamais assez… :’(

IMG_6849

Laisser un commentaire plus...

Conseils fantasy : Les films

par Tanja le 15 juin 2015 à 9 h 34 min, catégorie : Cinéma

Je vais sortir de mes étagères une sélection de mes films préférés de fantasy. Attention il y en a pour tous les goûts, dessins animés ou film avec de vrais acteurs et même pas mal de numérique. Ce que je cherche ? L’évasion, le merveilleux, l’ailleurs. Certains trouvons ça idiot, mais ça me permet de m’évader et d’oublier les tracas de la vie.
Venez avec moi pour ce voyage insolite dans l’imaginaire…

Films fantasy

fond_d_ecran_le_seigneur_des_anneaux

1 – Le Seigneur des anneaux / Le Hobbit (6 films)

Un classique sans qui je n’aurais sans doute jamais su ce qui se passait dans les livres, puisque je n’ai jamais réussi à les lire. J’ai bien tenté à l’adolescence. En vain. Peter Jackson m’a dont permis d’entrer dans cet univers. Et quel univers ! Un des plus complexe jamais fait, souvent copié rarement égalé. Les technologies actuelles ont permis de porter sur écran ce qu’avait imaginé Tolkien. D’ailleurs je vous encourage à regarder les bonus, ce sont des heures et des heures de coulisses pour découvrir l’envers du décors. Totalement indispensable !

90527

2 – Harry Potter (7 films)

Harry Potter quoi ! Cette fois-ci après avoir vu les deux premiers films, j’ai lu avidement tous les livres disponible à ce moment là. J’ai ensuite vécu au rythme des sorties des livres et des films. J’attends avec impatience d’aller à Londres visiter les studios, mais aussi l’exposition à la Cité du cinéma. C’est une saga que j’ai adoré qui m’a transporté pendant des années.

dragons-2-film-2604534-jpg_2243022

3 – Dragons (2 films)

Rhoooo Dragons… C’est un dessin animé que j’ai découvert tardivement lors d’une diffusion télé, deux après j’avais le DVD et j’attendais le 2 avec une impatience digne d’une enfant de trois ans à l’approche de Noël.

ae3c354a2a910d2067d899dd7e489a30_large

4 – Le Reine des neiges

C’est sans aucun doute mon Disney préféré, et ce n’est pas évident parce que j’ai eu une longue période de désamour contre Disney à cause du Roi Lion.
Il a tout ce que j’aime dans un dessin animé, avec en plus des héroïnes pas trop cruche et un univers moins manichéen qu’à l’accoutumer !

malefique-image

5 – Maléfique

Il n’a pas déchaîné les foules, mais j’ai beaucoup aimé son univers et son esthétique. On lui reproche souvent de ne pas avoir garder Maléfique 100% méchante. Mais pour une fois qu’on laisse ce côté manichéen je trouve ça plutôt bien. Elle est méchante, mais on comprend pourquoi. La vie ce n’est pas tout noir ou tout blanc, ce n’est pas non plus tout rose. Ces ces contrastes que j’ai particulièrement aimé !

13707_John_Carter_Quad-_V2

6 – John Carter

Celui là il est à cheval entre la fantasy et la SF, ce qui en fait un très bon film de Science-fantasy, un genre encore peu usité. Boudé par le public, doublé d’une promotion en carton, John Carter n’a pas rassemblé les foules. Il n’a pourtant que des qualités, les effets spéciaux sont bien fait, l’histoire est haletante, les personnages attachants, il y a de l’humour, de jolis filles et des montres partout. Je vous encourage à découvrir le monde du Cycle de Mars de Edgar Rice Burroughs. écrit au début du XXe siècle il inspirera Georges Lucas pour sa saga Star Wars.

coeur-de-dragon-1996-10-g

7- Cœur de dragon (3 films)

Ah c’est un grand coup de cœur que ce dragon là ! Passé assez inaperçu c’est pourtant l’un des meilleurs films sur les dragons ! Par contre oubliez le deux, et si le trois n’est pas sorti, j’ai du mal à penser qu’il est une utilité. Bref, le premier Cœur de dragon c’est un film de fantasy pur et dur, avec l’un des premiers dragons numérique. Si maintenant il en tient plus la route face à un Smaug, il a quand même gardé de sa superbe. Il était d’ailleurs doublé par Sir Sean Connery !

willow1

8 – Willow

Classique des années 90 réalisé par Ron Howard, si il est passé à la postérité des amateurs de fantasy et par extension aux geeks il n’a pourtant pas rencontré un grand succès (58 millions de dollars de recette pour un budget de 35 millions).

20089538

9 – Blanche-Neige et le Chasseur

Oui, on a parfois ces petits films honteux mais qu’on aime regarder quand même. Blanche-Neige et le Chasseur en font parti. Et là pour le coup ça été un gros succès il a rapporté presque 400 millions d’euros pour un budget de 170. Vous pouvez me dire que j’ai craqué sur Chris Hemsworth ou bien sur la chanson de Florence + the machine, c’est peut-être vrai, mais j’ai surtout aimé l’ambiance plus sombre que dans le dessin animé de Disney.
Même si vous avez quelques appréhension au sujet de Kristen Stewart (j’en ai moi-même) j’ai réussi à passer outre.

Percy_Jakson

10 – Percy Jackson (2 films)

Je n’aurais jamais cru le dire mais j’ai vraiment aimer les deux films tirés des aventures de Percy Jackson ! Je suis triste car ils n’ont pas eu un gros succès (surtout le second) du coup il n’y aura pas de suite. C’est fort dommage. Les adaptations ne sont pas si mauvaises, mais le public n’était pas au rendez-vous. La mythologie grecque est assez peu utilisé en fantasy. Pourtant les livres ont été des succès de librairie énorme en littérature jeunesse. Rick Riordan a écrit ces livres pour son fils à qui il racontait des histoires le soir avant de s’endormir.

Il y en a d’autres que j’aime bien comme Rebelle, Raiponce ou Shrek. J’aurais pu aussi parler de Star wars même si il est clairement plus typé SF, il y a une grande part de fantasy dans la force.

Si je devais rajouter ceux que je n’ai pas en DVD je noterais : Stardust, Le Royaume de Ga’hoole – la légende des gardiens, Dark Cristal, L’histoire sans fin, L’Étrange Noël de monsieur Jack, Merlin l’Enchanteur, Ponyo sur la falaise, Princesse Mononoké, Le Voyage de Chihiro, La Dernière Licorne, Le Règne du feu, etc.

Je les gardes pour un prochain article :3

2 Commentaires plus...

Conseils fantasy : Les livres

par Tanja le 12 juin 2015 à 9 h 38 min, catégorie : Lecture, Livre

L’université d’Artois à ouvert au public un MOOC Fantasy, de l’Angleterre victorienne au Trône de fer (voir ici). Il est en court et c’est vraiment très intéressant. J’avais envie de partager mes sagas préférées de fantasy. Après une grosse période dystopie je suis replongée dans la fantasy :)

- Les livres –

la-ballade-de-pern-integrale-5-9782266227490_01 – La ballade de Pern de Anne McCaffrey (1971 ~ 2003)

Résumé :
Dans La Ballade de Pern, des chevaliers spécialement sélectionnés pour s’associer à des dragons cracheurs de feu préservent les colons des Fils. Les Fils sont des organismes voraces et destructeurs qui ont la forme de filaments, d’où leur nom. Tous les deux-cent cinquante ans environ, et de façon répétitive sur une période d’environ cinquante ans, les Fils tombent sur Pern en pluie. Ils viennent de l’espace et tombent lorsqu’une planète à l’orbite très excentrique nommée par les Pernais « Étoile rouge » s’approche de la planète.

J’en reparle à chaque fois, mais ce cycle est si bon qu’on ne peut pas passer à côté !
Dans mon imaginaire les dragons sont comme Mnementh, Ramoth ou Ruth. Après avoir lu cette saga on ne peut plus voir les dragons comme de simple animaux méchants tueurs d’humain et gardant farouchement un trésor.
Non, les dragons de Pern sont bien plus que ça. Ils sont en alchimie complète avec leur maître.

Je conseille de débuter par le Vol du dragon qui est le tout premier tome et la base pour lire le reste de cet univers. Pern c’est de la science fantasy comme on n’en fait plus et il ne faudrait pas passer à côté.

97822662407272 – Le cycle de Ténébreuse de Marion Zimmer Bradley (1962 ~ 1999)

Résumé : Ténébreuse (référence Empire Terrien: Cottman IV) est la quatrième des sept planètes tournant autour de l’étoile fictive Cottman, une géante rouge. Elle est colonisée par accident pendant les débuts de l’exploration de l’univers par les terriens. L’accident rend impossible toute communication avec la Terre. Un oubli réciproque provoque un très long isolement de 2000 ans. Les colons se retrouvent rapidement à vivre comme au Moyen Âge. En contre-partie, Ténébreuse favorise chez certains colons le développement de pouvoirs parapsychiques (télépathie, télékinésie, etc.) par la conjonction de divers facteurs : métissage avec une race indigène, les chieris, substances naturelles aux propriétés révélatrices des pouvoirs latents et surtout les matrices, des minéraux bleus capables d’amplifier les pouvoirs mentaux. Ces dons sont appelés sous le terme de laran.

Ténébreuse est une autre grande saga de la fantasy. Ecrit par Marion Zimmer Bradley elle mélange pouvoir spy appelé le laran et saga science fantasy. C’est aussi une série que j’ai découverte quand j’étais ado et elle m’a laissée de magnifique souvenirs. Il y a des pouvoirs incroyable, des histoires d’amour romanesque et des moments épiques. De quoi attiser l’imaginaire. Mais il y a aussi des sujets qui tenaient  beaucoup à cœur de Marion comme l’écologie, la place des femmes et même l’homosexualité.

Je conseille les cycles des âges du chaos (Reine des orages et La Belle Fauconnière), de Rédécouverte (Redécouverte, La Chaîne brisée, La tour interdite) et de l’âge de Régis Hastur ou l’après les Comyn (L’Héritage d’Hastur, L’Exil de Sharra, La Matrice fantôme etc.).

Derynis-Rising-(Chronicles-of-les-Derynis)3 – La Trilogie des Magiciens de Katherine Kurtz (1976 ~ à nos jours)

Résumé : L’histoire se passe à Gwynedd dans les Onze Royaumes, dans un Moyen Âge alternatif, féodal et chrétien (l’Église de Gwynedd étant bâtie sur le modèle de l’Église catholique romaine). La population est composée d’humains et de Derynis, des personnes dotées de capacités magiques.
La trilogie des magiciens (The Chronicles of the Deryni) est la première trilogie à être publiée, elle se déroule au xiie siècle. Depuis deux siècles les Derynis sont poursuivis et persécutés par l’Église. Cependant, le jeune duc Alaric Morgan, Deryni par sa mère va devoir se servir de ses pouvoirs interdits pour protéger le jeune roi Kelson, monté sur le trône à quatorze ans, à la suite de l’assassinat de son père Brion
.

C’est une série peu connue en France, mais que j’adore. Je désespère un jour de lire les denriers tomes qui n’ont pas encore été traduits en français.
Donc j’en fait la pub, un jour peut-être cela portera ses fruits.

Les Derynis est une saga fantasy accès sur la magie, mais aussi la religion. Cette dernière et les magiciens sont bien souvent en conflit. Les complots sont nombreux à émailler le récit.

Il existe plusieurs période. Tout d’abord La trilogie des rois avec Camber avant de devenir un Saint. La trilogie des héritiers avec les jeunes héritiers de Gwynedd. Et la partie la plus importante avec Alaric Morgan le Dereny le plus bad ass de son temps.
Le mieux est sans doute de débuter par Le Réveil des magiciens de lire les aventures de Morgan, pour ensuite remonter le temps et les deux autres trilogies.
En tous les cas je ne saurais que trop vous les recommander !

couverture-harry-potter-24 – Harry Potter de JK Rowling (1997 ~ 2007)

Résumé : Il s’agit d’une série fantasy de sept tomes située à l’époque contemporaine, racontant la jeunesse d’un sorcier, Harry, élevé par une famille de moldus qui découvre progressivement son identité de sorcier, son héritage tragique et la responsabilité qui lui revient.

Beaucoup de personne qui ne lise, ou n’aime pas la fantasy on lu Harry Potter. Allez savoir pourquoi ce livre fonctionne, alors que d’autres pas ?

Harry Potter est une lecture facile, mais très addictive. Maintenant que tous les livres sont sortis il est possible de les dévorer sans avoir à attendre des mois, voir des années la suite :D

Cette saga est une addition de bonnes idées, les personnages, les lieux, la magie, les méchants, tout est efficace est bien pensé.

Pas de doute il faut débuter par le 1er : Harry Potter et l’école des sorciers. Après quand vous avez déjà lu la saga je pense qu’on peut le zapper aisément. Il y a aussi d’autres petits livres à lire pour la collection comme : Les Contes de Beedle le Barde, Le Quidditch à travers les âges et Les Animaux fantastiques. Ce dernier va être prochainement adapté au cinéma.

Lassassin-Royal-15 – Le cycle de l’Assassin royal de Robin Hobb (1998 ~ à nos jours)

Résumé : Dans un monde différent du nôtre, un univers médiéval-fantastique de rois, de guerriers, de pirates et de chevaliers, le peuple est en paix. Heureux, malgré les assauts occasionnels des « pirates rouges » sur leurs côtes. Mais voilà qu’on découvre le jeune Fitz, fils « bâtard » de Chevalerie, prince-héritier de la famille royale des Loinvoyant. Il grandit sans père – Chevalerie abdique lorsqu’il apprend son existence -, à la garde de Burrich, maître des écuries… Le monde de la cour du roi, dans lequel il évolue, n’est pas sans danger : au milieu des complots et des trahisons, Fitz n’a souvent que peu de liberté. Il doit allégeance – et la vie sauve – au roi Subtil Loinvoyant, son grand-père

L’assassin royal c’est un cycle vraiment riche. Fitz est un personnage attachant, tout à fait imparfait, mais que l’on aime détester (surtout quand il rumine). L’attachement qu’il peut avoir au Fou, et à la nature grâce au vif en fait un personnage complexe. Même si j’ai trouvé certains passages un peu longuet, je suis malgré tout très fans des aventures de Fitz. Le retrouver pour une 3e trilogie est un véritable plaisir.

Et quand on n’a plus de Fitz sous la main on peu jeter son dévolu sur Les Aventuriers de la mer et Les Cités des Anciens deux trilogies se déroulant de le même univers.

97822661707346 – Les portes de la mort de la mort Margaret Weis et Tracy Hickman (1990 ~ 1994)

Résumé : Il y a bien longtemps, une guerre faisait rage, opposant deux races ennemies : les Sartans et les Patryns. Les Sartans mirent fin à cette guerre en scindant le monde en plusieurs royaumes interconnectés via les portes de la mort. Ils enfermèrent leurs ennemis les Patryns dans l’un de ces mondes, appelé le Labyrinthe, une prison ayant pour but de les remettre dans le droit chemin, mais qui devint peu à peu folle et mortelle avec le temps. Bien longtemps après, Xar est le premier Patryn à s’échapper du Labyrinthe. Cependant, les Sartans ont disparu. Il charge alors Haplo de visiter les 4 mondes élémentaires afin d’y semer le chaos et d’y retrouver les Sartans, préparant ainsi la conquête de son maître.

Weis et Hickman sont deux écrivains dont le talent n’est plus à démontrer.  ils sont parmi les auteurs les plus connus des adaptions de jeux de rôle avec notamment Lancedragon dans les années 80.

Mais mieux que Lancedragon il y a Les portes de la mort. Une série de sept tomes avec un univers de jeu de rôle certes, mais avec des personnages haut en couleur et un file conducteur accrocheur.

J’ai dévoré tous les tomes alors que je ne suis pas spécialement fan des récit avec des poncifs comme les elfes ou les nains. Pourtant ils ont réussi à écrire une histoire original et avec des mondes incroyable.

41wRo11r3WL._SY344_BO1,204,203,200_7 – Le cycle des Princes d’Ambre de Zelazny (1970 ~ 1991)

Résumé : Carl Corey, un amnésique, s’échappe d’une clinique privée où il était détenu depuis un accident de voiture et part à la recherche de son identité et de son passé avec pour tout indice le nom et l’adresse de sa sœur supposée : Evelyn. Il se rend chez elle et réussit à lui soutirer de nombreuses informations en bluffant habilement et en cachant son amnésie, mais ces révélations sont bien difficiles à décoder et pour cause : Carl s’appelle en réalité Corwin, et s’il ne s’en souvient pas encore, il est en fait l’un des princes du royaume d’Ambre, seul monde réel, tous les autres n’étant que des « ombres », des univers parallèles tous plus ou moins différents de leur modèle original.

Un  classique de la fantasy. Zelazny est décédé avant d’avoir pu finir son histoire cependant ce serait un crime de délaisser pour autant le Cycle des Princes d’Ambre.

Je préfère la seconde partie avec les histoires de Merlin (Merle), fils de Corwin, sorcier et expert informaticien ! Il y a vraiment un pont entre notre univers et celui de la magie. Les livres de Zelazny ont influencé beaucoup d’autres après lui.

livre-le-chevalier-62-18- Cycle Haut-Royaume de Pierre Pevel (2013 à nos jours)

Résumé : Ce cycle présenté comme original semble se dérouler dans l’univers de Nightprowler bien avant l’époque des aventures proposées par le Jeu de Rôles. Cela est démontré par la présence d’empires et de lieu présentés dans le jeu mais bien avant que les cités franches (lieux où évoluent les joueurs) ne se séparent du Haut-Royaume.

Bon je triche un peu car la trologie n’est pas terminée, mais je voulais tout de même parler de Pierre Pevel. C’est un écrivain français de fantasy et j’ai vraiment beaucoup aimé ses livres. Il a vraiment un style très fouillé et agréable à lire. Ses personnages sont intéressants et on s’attache vite à eux.

Je recommande tout particulièrement le Haut-Royaume. Et je dois absolument lire ces autres livres surtout les Larmes du Cardinal qu’on me recommande chaudement…

****

Pour ce qui est des autres grandes sagas de la fantasy je n’ai évidement pas pu tout lire…

J’ai oublié de vous parler de A la croisée des mondes de Philipp Pullman, une trilogie que j’avais beaucoup aimé !

J’ai lu le 1er tome de La roue du temps de Robert Jordan, c’est un livre ambitieux, mais qui manque de rythme, il faut que je me replonge dedans car j’ai le tome 2 qui m’attend dans ma PAL.
J’ai commencé le Cycle Drenaï de David Gemmell avec Waylander et quelques livres m’attendent sur ma tablette. Je n’ai lu qu’un livre de Mercedes Lackey mais bien d’autres m’attendent déjà grâce à Bragelonne.
J’ai commencé La Compagnie noire de Glen Cook et Epées et Démons du Cycle des Épées de Fritz Leiber. Je ne suis pas spécialement tombée amoureuse de ces deux récits, mais pourquoi pas un jour j’irais lire la suite.
Je n’ai pour le moment lu que le second volume de Percy Jackson après avoir vu le film. Cependant comme il n’y aura pas de suite, je lirais les livres car l’histoire m’a beaucoup plu.

J’ai lu le premier tome de L’Arcanes des Épées de Tad Williams et je n’ai pas aimé du tout, du coup je n’ai jamais lu la suite. Je me suis endormie un grand nombre de fois sur ce 1er volume. Je ne lirais pas la suite.

Je n’ai jamais lu le Seigneur des anneaux. Je n’ai pas eu encore le temps de me plonger dans La Belgariade ou La Mallorée de David Eddings. Idem pour L’épée de vérité de Terry Goodkind. Je n’ai pas prévu de les lire pour le moment.

Il me reste un grand nombre d’univers à découvrir !!

Laisser un commentaire plus...

Robin Hobb en dédicace à la FNAC

par Tanja le 10 juin 2015 à 9 h 52 min, catégorie : Lecture

DSC_2181

Depuis 3 ans je vais de temps en temps à des dédicaces de mangaka. Avant ça j’avais quelques dédicaces de musiciens, mais je n’avais jamais encore sauté le pas avec les écrivains. Robin Hobb est déjà venue en France faire des dédicaces, mais jusqu’à maintenant je n’avais jamais encore osé y aller. J’avais sans doute peur d’attendre pour rien.

Cette fois pourtant j’ai décidé de passer outre (j’ai attendu longtemps à d’autres dédicaces depuis) et d’aller à la FNAC ce mardi 2 juin. Je suis arrivée un peu en avance, c’est donc armée d’un bouquin que j’ai patienté. Une fois la file installée il restait moins de 45 min d’attente. Etant seule, j’écoutais les conversations autour de moi, c’est parfois amusant surtout quand tu as newbie en fantasy :3 J’ai commencé l’Assassin royal en 2005 de façon atypique. Dans le livret de l’album The Silent Force de Within Temptation, la chanteuse, Sharon, remerciait les auteurs de fantasy qui l’avaient inspiré dont Robin Hobb ! Et voilà comment j’en suis arrivée à lire cette magnifique saga !

Quand Robin entre en scène c’est sous un tonnerre d’applaudissements. Mine de rien ça fait quelque chose. En moins de 30 min on arrive presque à mon tour. Là, le vigile (il y en avait partout une vraie rock star) me demande si j’ai la facture de mon livre… Sérieusement ? Mon vieux poche jauni ? Je lui explique donc que je n’ai pas la facture, qu’il a 10 ans et que ça va être impossible de lui en fournir une. Bon il est pas trop chiant vu que c’est un poche et qu’il a l’air vraiment vieux, mais il a dit à un mec devant moi que son livre n’avait pas été lu alors qu’il en prenait juste soin………….. Gloups…

Quel coup de stress juste avant de la rencontrer ! Ça été très rapide, on avait déjà notre prénom sur un papier. Elle m’a d’ailleurs dit qu’elle le trouvait très beau. Je n’ai pas su quoi répondre à part merci ^^’ J’étais tétanisée… ARG !!!

D’ailleurs quelques jours plus tard elle a parlé de la dédicace sur son compte facebook, elle s’est étonnée d’avoir un service d’ordre aussi imposant pour une simple dédicace. Elle est très proche de ses lecteurs et ce n’est pas du tout dans son esprit d’avoir des molosses pour la protéger.

DSC_2186

Je suis repartie, tremblante, heureuse et avec un stylo dragon :D

C’était une très belle journée.

3 Commentaires plus...

Looking for something?

Use the form below to search the site:

Still not finding what you're looking for? Drop a comment on a post or contact us so we can take care of it!