Last Eve, le blog de Tanja

BD-manga

Coup de cœur manga : Yako et Poko

by Tanja on juil.22, 2015, under BD-manga, Lecture

yako-poko-komikku-annonce

La série est en cours de publication au Japon, mais ne comporte à ce jour qu’un seul volume. Il faudra donc s’armer de patience pour lire la suite des aventures émotionnelles de Yako et son fidèle assistant Poko. C’est l’oeuvre de Etsuko MIZUSAWA dont on a pu goûter le manga : Mes petits plats faciles by Hana qu’elle dessine avec le scénariste Masayuki KUSUMI (Le Gourmet Solitaire).

Yako et Poko vivent dans un monde imaginaire, parallèle au notre. Chez eux, le niveau de technologie est différent de celui auquel nous sommes habitués. Les robots sont efficaces, parlent et aident vraiment les gens, mais les ordinateurs sont excessivement lents et une simple recherche sur Google peut prendre jusqu’à 30 min pour s’afficher. Yako est une mangaka et Poko, son assistant, est un robot-chat. La simple couleur d’un crayon peut rappeler de nombreux souvenirs et apporte un peu de nostalgie “positive”.

Yako et Poko est sans conteste mon coup de manga du moment. Et ce n’est pas parce que le robot est un chat, ce qui se dégage de ce manga est bien plus fort que ça. Il a réussi à me chambouler lors de ma lecture.

Il ne faut pas se fier au dessin kawaii, l’histoire est mélancolique, mais indéniablement touchante. J’avais envie de serrer dans mes bras les personnages et leurs faire des câlins. C’est un grand moment d’évasion, une parenthèse dans un monde parallèle aux technologies exotiques. Poko le chat robot est en mode brouillon parce que Yako pense aussi qu’elle est née en mode brouillon. Ce n’est pas faux, dans la vie nous ne sommes pas parfait et il faut vivre avec.

Le manga de Komikku est une excellente surprise et je vous le recommande chaudement. Il saura prendre place de choix dans votre mangathèque.

Comments Off more...

Histoire(s) du manga moderne : l’indispensable !

by Tanja on juil.06, 2015, under BD-manga, Lecture, Livre

IMG_20150424_133143

Histoire(s) du manga moderne de Matthieu Pinon et Laurent Lefebvre

Un livre expliquant 60 ans de BD japonaises (1952 – 2012), accessible à tous (passionnés et profanes) grâce à une mise en page originale et didactique. Disponible depuis le 15 avril 2015. C’est un projet titanesque entreprit par Matthieu que l’on a pu lire dans Animeland et de nos jours dans Coyote.
Pour réaliser cette bible il s’est entouré d’un autre journaliste Laurent Lefebvre et de l’illustrateur Nicolat Hitori De. C’est sur My Major Company qu’ils vont chercher les fonds pour cette aventure. Ils vont d’ailleurs au de-là de leur espérance en doublant presque la somme demandé. Ce sont des mois de recherches et de chasse aux interviews qui ont donné naissance à ce pavé.

Je n’ai hélas pas participé à cet effort de guerre car je suis arrivée après la bataille, je le regrette un peu, mais du coup je suis allée acheter mon exemplaire dans ma librairie près de mon bureau. Le Saint Grall en main j’ai pu enfin me plonger dans ce grand livre de l’histoire du manga.

histoireRien ne vaut un bon graphique pour bien comprendre ce que vous pourrez y trouver !

Pourquoi acheter ce pavé ?

1 – Parce qu’on n’en sais jamais assez sur le manga. J’avoue n’avoir jamais acheté un seul livre sur l’histoire du manga ! Pourtant ce n’est pas le premier, mais je n’avais jamais tenter l’expérience.

2 – Parce qu’il est très beau et très bien fait.

3 – Parce qu’il permet de décrypter rapidement la société japonaise en parallèle du manga.

Je n’ai qu’un seul petit regret le papier trop épais, et la reliure qui se casse vite si on veut lire à plat. J’aurais préféré une couverture un peu plus costaud. Mais c’est bien le seul défaut que j’ai pu lui trouver.

IMG_6846

Outre le fait que ce soit un bel objet que vous aurez plaisir à sortir l’hiver au coin du feu, c’est un le fruit d’un travail énorme qui a n’en pas douter vous fera découvrir et redécouvrir des auteurs et des œuvres de cette culture japonaise qui nous est chère.

Comments Off more...

Nouveaux mangas lus : je rattrape mon retard !!

by Tanja on juin.29, 2015, under BD-manga, Lecture

Si j’ai pris beaucoup de retard dans mes lectures, c’est encore pire en ce qui concerne l’écriture d’article sur le sujet… 4 mois de retard et pourtant ce n’était pas les bons mangas qui manquaient !! Petit tour d’horizon des dernières nouveautés (plus si nouvelles que ça pour le coup je m’en excuse !).

IMG_20150529_190037

Je commence avec Je reviendrai vous voir de George Morikawa (Ippo) d’après l’oeuvre de Nobumi.
Nobumi est un jeune père de famille. Il est surtout auteur de livres illustrés destinés aux enfants. À l’instar de nombreux japonais, il sera, le 11 mars 2011, choqué à vie par la triple catastrophe qui s’abat sur son pays. Un peu naïf, et le cœur empli d’espoir, il décide alors d’envoyer gratuitement plusieurs milliers d’ouvrages jeunesse (dont les siens) pour distraire les enfants de la zone sinistrée. Mais quand il annoncera son don sur son blog, les réactions des internautes seront pour le moins… violentes ! Choqué et meurtri jusqu’au plus profond de son âme, Nobumi va alors vivre une véritable crise artistique, dont une seule issue sera possible : laissant pour plusieurs jours sa vie confortable de tokyoïte, il part en tant que bénévole volontaire, pour aider à la reconstruction de la zone sinistrée du nord est du Japon.
Ce one shot change vraiment de ce que l’on peut lire habituellement, il montre à quel point on peut être désemparé face à une catastrophe. On a beau vouloir aider, savoir comment le faire est une autre histoire. Les critiques des anonymes sur internet semblent aussi être monnaie courante au Japon. La critique étant bien plus facile que l’action.
Très bien dessiné et mis en scène, d’autres mangaka ont participé en clin d’œil.

IMG_20150601_084904

Boichi est un mangaka coréen qui sera l’invité de JAPAN EXPO et des éditions Doki Doki. Voulant en savoir plus j’ai trouvé dans notre bibliothèque Wall man un autre manga de cet auteur.
J’ai été surprise de dévorer ces deux premiers tomes. Certes l’histoire n’est pas original et tout ceci est bourré de cliché et de fan service. Mais j’ai trouvé le coup de crayon génial. C’est un mixe étrange entre manga et comics.  C’est visuellement époustouflant, la tension sexuelle entre le héros et la jeune demoiselle est palpable, bien plus que ce qu’on voit d’habitude. Il parait que ce n’est pas son meilleur manga, dans ce cas j’ai hâte de lire les autres !

IMG_20150530_153256

Faute d’avoir un jour la suite et la fin de Nana, nous devons patienter avec les œuvres de jeunesse de Ai Yazawa. Marine blue est un shojo publier entre la fin des années 80 et le début des années 90.
À 12 ans, Haruka Tachinaba manque de se noyer en voulant nager trop loin dans la mer, et est sauvée par Tooru Akikawa, qui se trouve être dans la même classe qu’elle. Petit à petit elle se lit d’amitié avec lui. Lorsque Rika, une de ses amies, lui demande d’aider leur amie commune Kyôko à déclarer ses sentiments à Tooru, Haruka accepte mais ne peut finalement rien dire. Elle est alors ostracisée par ses camarades de classe et, blessée, tente d’ignorer Tooru ainsi que ses propres sentiments. Celui-ci ne peut lui annoncer son départ imminent pour les États-Unis, et part sans rien dire, en lui laissant son chien Dolphin. Haruka se réfugie alors dans une école religieuse.

Quatre ans plus tard, elle a réussi à se faire une bonne amie, Tomoyo. Soudain, Tooru revient dans sa vie, et elle retrouve les sentiments qu’elle a pu avoir pour lui. Lorsqu’elle découvre que Tomoyo est amoureuse de Tooru, elle ne sait plus comment réagir car elle ne souhaite surtout pas blesser son amie, surtout qu’elle se rend compte que Ippei, son cousin qu’elle fréquente depuis des années, est amoureux d’elle.

On le ressent fortement de part le trait caractéristique de ces années là mais aussi par le look des personnages qui a pris un certains coup de vieux. Son style ne s’est pas encore affranchie de ses influences de jeunes dessinatrice cependant on prend vite plaisir à cette histoire d’amour certes classique, mais assez sympathique à lire.

IMG_20150606_085256

Arlsan est sans doute l’un des romans de fantasy le plus connus du Japon (avec Guin Saga de Kaoru Kurimoto). Jamais publié en France nous avons droit à une adaptation de cette oeuvre par la grande Hiromu Arakawa (Full Metal Alchemist, Silver Spoon)

A la frontière de l’Orient et de l’Occident se trouve le prospère royaume de Parse, tenu d’une main de fer par le redoutable roi Andragoras. Avec sa frêle carrure et son maniement approximatif des armes, difficile pour le jeune prince Arslân de revendiquer son statut d’héritier du trône. Alors âgé de 14 ans, il va prendre part à sa première bataille afin de repousser l’envahisseur lusitanien dans la plaine d’Atropathènes. Un jour marqué du sceau de l’infamie qui fera basculer à jamais son destin et celui du royaume de Parse.

Le trait de Arakawa va parfaitement avec le récit de fantasy. L’interview à la fin du volume est une bonne idée. Elle permet aux deux auteurs de discuter de cette oeuvre et d’en apprendre un peu plus sur le cheminement jusqu’à la publication. Pour le moment il y a encore peu de tomes, mais la fin prochaine de Silver Spoon lui laissera sans doute plus de temps pour la suite. L’anime est déjà disponible en simulcast en France chez Wakanim !

IMG_20150605_081626

Harold Sakuishi a laissé de côté son manga 7 shakespeare pour se concentrer sur un nouveau titre : Rin. Au premier abord on a tous pensé à un Bakuman bis, mais il n’en est rien.

Fushimi est un étudiant qui aspire à devenir mangaka. Rin est un mannequin qui semble posséder des pouvoirs psychiques. Que se passerait-il si leurs chemins se croisaient ?

Pour le moment seul le tome 1 est disponible. Si l’histoire est pour le moment très basique, j’attends beaucoup de la suite. L’avenir nous dira si l’auteur de Beck saura offrir un contenu original. Affaire à suivre…

IMG_20150503_094050

Saint Seiya: Saintia Shō de Chimaki Kuori

Attention ce manga est à oublier, à fuir même je dirais. C’est un ramassis de tous les clichés les plus éculés du shojo mixé à la franchise de Saint Seiya de Masami Kurumada (qui l’exploite jusqu’à la corde, j’espère qu’il a une belle piscine !). C’est tellement vu et revu que ça en devient comique par bien des aspects. L’héroïne et ses copines sont gourdes et ont le charisme d’huîtres pas fraîches. Le dessin est somme toute assez sympa, mais c’est dur de supporter tant de niaiserie et les dialogues insipides.

4 Comments more...

Mes dernières lectures manga

by Tanja on mar.25, 2015, under BD-manga, Lecture

L’année commence plutôt bien. Les premiers achats sont tous des titres que j’attends avec impatience et qui m’ont totalement comblé.

Silver Spoon – Hiromu Arakawa – vol. 9

IMG_20150307_122500

L’hiver est bien installé et avec lui une énorme couche de neige qui recouvre désormais le lycée Ohezo. Yûgo est prêt à tous les sacrifies pour aider Aki à réussir son examen d’entrée à l’université, même si cela signifie retourner à l’endroit qu’il déteste le plus au monde… Mais les fêtes approchent, de quoi redonner du baume au cœur à tous les élèves !

Comme à son habitude Arakawa aborde des thèmes très différents avec toujours autant de pudeur. Yûgo est en conflit avec son père et sa maman va venir découvrir la nouvelle vie de son fils dans son lycée. La relation entre Yûgo et Aki est semblent-il au point mort, mais elle évolue tout de même un peu. On découvre aussi les aratoires, ce qui à première vu peut sembler impossible à intégrer dans une histoire ! Mais si elle y arrive très bien. Pourtant ce n’est pas un sujet simple à traiter. Je ne vous dévoile pas tout, mais n’hésitez pas cette série vaut le coup.

Au mois d’avril nous aurons rattrapé l’édition japonaise (tome 10), et il faudra patienter un peu car elle a déclaré l’année dernière devoir ralentir ses publications à cause d’un problème familiale. En attendant nous pourrons patienter avec The Heroic Legend of Arslân un manga qu’elle dessine et scénarisé par Yoshiki Tanaka. Il n’existe que trois tomes pour le moment et la série est cours de publication.

Radiant – Tony Valente – vol. 3

IMG_20150306_194145

À Rumble Town, alors que le combat fait rage entre les sorciers et l’Inquisition, Hameline la joueuse de flûte lance ses Némésis sur l’îlot et déchaîne son pouvoir. Elle semble liée d’une façon toute particulière à l’histoire de la ville, en particulier aux événements qui causèrent l’effondrement d’une partie de Rumble Town quinze ans auparavant… L’armée est mise en déroute, l’îlot tremble et la population évacue la ville, dans la confusion la plus totale. Mais Konrad, le capitaine Inquisiteur, est animé par une haine féroce envers une partie des habitants et met toute son énergie à contrer le flux d’évacuation du faubourg Nord, ignorant étrangement la menace représentée par Hameline et ses créatures. Dans ce chaos, Seth et ses compagnons livrent une bataille pour assurer la survie de la population et libérer le faubourg Nord. Il faut agir vite, l’effondrement de Rumble Town est imminent !

Ah dire que je l’attendais avec impatience serait un doux euphémisme ! Après quelques mois d’attentes (je n’ai commencé la série que cet été) enfin la suite de mon manga, dessiné et écrit par un français, préféré.
C’est frais, vivant et  bourré d’humour (Je rigolais comme une andouille dans le train, mais c’est pas grave). Les dessins sont tout bonnement magnifique, bref je recommande toujours avec autant

Mix - Mitsuru Adachi – vol. 4

IMG_20150302_202718

Nous sommes déjà au 4e tome de MIX la toute dernière série de Mitsuru Adachi, au prochain tome nous aurons rattrapé la publication japonaise.

Tôma et Sôichirô, enfin entrés au lycée, commencent à marcher sur la route qui mène au succès. Leur tout premier match les place face à l’une des huit meilleures écoles du tournoi de l’été précédent, le lycée Tôshû. Tôma sera-t-il de taille pour affronter ce terrible adversaire ? L’honneur d’Otomi est en jeu ! Toujours plus de sport pour ce nouveau tome de Mix !

Soyons honnête l’histoire n’avance pas beaucoup. Si je n’aimais pas autant le style d’Adachi et bien je pense que je serais un peu déçue. Mais j’espère qu’il va quand même avancer un peu :3 Je n’attends pas spécialement un retournement de situation ou un truc bouleversant, mais j’aimerais bien que ça bouge aussi :)

Plum, un amour de chat – Hoshino Natsumi - vol. 5

IMG_20150227_215648

Plum et Flocon sont de retour pour de nouvelles aventures toujours aussi kawaii. C’est avec toujours autant de plaisir que j’ai retrouver Plum et ses amis. Toujours aussi bien dessiné et écrit le manga de chez Soleil illumine toujours mes lectures. Je recommande toujours chaudement la suite !

Comments Off more...

A silent voice : un manga pas comme les autres

by Tanja on mar.16, 2015, under BD-manga, Lecture

a-silent-voice-critique

On peut sans doute me reprocher de suivre le mouvement, mais A silent voice m’a tout de suite intéressé. Une tranche de vie, avec en toile de fond le handicap d’une jeune fille sourde maltraité par un camarade de classe.

A silent voice c’est un manga en 7 volumes créé par Yoshitoki Ōima et édité dans le Weekly Shōnen Magazine. La publication française vient de débuté chez Ki-oon. Cette série a reçu plusieurs distinction. En 2008 il a reçu le prix du meilleur manga débutant par le Weekly Shōnen Magazine (le magazine où il est pré-publié). Puis en 2014 il reçoit le Natalie Grand Prix décerné par des professionnels du milieu du manga et enfin en 2015 le prix Kono manga ga Sugoï. Une adaptation sous la forme d’un film d’animation a d’hors et déjà été annoncé au Japon.

Shoya Ishida, collégien habitant dans la ville d’Ōgaki se situant dans la préfecture de Gifu, vit en combattant tous les jours l’ennui par les jeux les plus insensés qui lui viennent à l’esprit. Un jour, Shoko Nishimiya va rejoindre la classe et essayer de s’y faire une place, mais cette dernière est atteinte de surdité et va causer quelque soucis à la classe, ce qui va permettre au jeune Shoya de s’occuper en profitant des faiblesses de celle-ci. Mais tout cet amusement se retournera contre lui. Une fois lycéen, Shoya décide de revoir une dernière fois Shoko pour s’excuser et va finalement se rapprocher d’elle à travers la langue des signes.

A silent voice est un manga à part, qui met en avant l’infirmité d’une jeune fille, face à l’absurdité des autres enfants. Dans ce premier volume Shoko est terrorisée par un camarade de classe qui s’en prend à elle car elle ne peut pas se défendre. C’est lâche et il ne s’en rendra compte que trop tard.

Je ne parlerais pas plus de la fin car elle pourrait spoiler une information importante pour la suite du manga. C’est sans doute le style encore peu mature qui pourra rebuter. L’auteur est jeune c’est son premier manga et son style doit encore se forger. Ce dernier reste malgré quelques approximations très agréable.

Dans ma classe au lycée il y avait deux jeunes filles malentendantes qui avaient aussi un appareil. Bien heureusement nous étions trop grands pour qu’elles soient bousculées ou chahutées. Pourtant elles n’étaient pas intégrées à notre classe, elles étaient dans leur coin. Ce n’était pas des bêtes curieuses, c’était juste de la méconnaissance. Comment prendre contact ? comment leur parler ?
Je ne leur ai jamais adressé la parole autrement que pour indiquer une salle ou qu’un prof étaient absents, je suis timide de nature et leur handicape me semblait un mont Everest insurmontable.

Je digresse mais c’est pour vous expliquer à quel point on peut être désarmé face au handicap surtout quand on est jeune. J’attends avec impatience de lire la suite, en plus c’est une série assez courte, j’ai bon espoir qu’elle garde toutes ses qualités jusqu’au chapitre final.

5 Comments more...

Globule, le lapin câlin

by Tanja on mar.13, 2015, under BD-manga, Lecture

maxresdefault

Après les chats, les chiens et les pandas voici les lapins. Digne représentent des lapins noir et blanc une race de lapin domestique originaire d’Angleterre, issue du croisement entre des lapins feux noirs et des lapins chinchillas (ça c’est wikipedia qui me l’a dit). Bref, je n’ai jamais eu de lapin – hormis en peluche – est-ce que j’allais apprécier ce manga ?

globule_une_vie_de_lapin_visuelGlobule, une vie de lapin de Mamemoyashi

Résumé : Quand un mangaka décide de partager son appartement avec un lapin, ça donne quelques scènes cocasses ! Mamemoyashi n’a aucune expérience avec les lapins, hormis un hamster dans son enfance, il n’a jamais élevé seul d’animaux, et ses premières impressions sont plutôt étranges… Est-ce normal qu’un lapin vous regarde fixement avec d’aussi grands yeux globuleux ?! Mais son nom est tout trouvé quand le véto lui demande quel est le prénom de cette petite lapine : Globule !

Avis : Globule, une vie de lapin c’est donc tout un tas de petites anecdotes entre un lapin et son maître. Au début ils s’apprivoisent, par la suite ils ont leurs petites habitudes, après six ans passés ensemble ils deviennent même un vieux couple !

Si Globule fait des bêtises, ce n’est pas pour autant que son maître ait envie de le transformer en civet.  Il faut dire qu’au Japon on ne mange pas de lapin. C’est un peu comme si on nous demandait de manger un chat ? Vous rendez-vous compte du choc ?
Avec le chat c’est un des animaux qu’on retrouve le plus sur les tissus et autres objets typiquement japonais. Sur d’Ōkuno shima (appelé aussi Usagi shima, l’île aux lapins) se trouve la plus grosse concentration de lapins du Japon. Des lapins sauvages s’y multiplient par centaines et on peut venir les voir et les nourrir, ils ne sont pas très farouches.

Impossible de s’ennuyer même si vous n’avez, comme moi, jamais eu de lapin chez vous. Le récit est à la fois drôle et touchant. Si Globule n’est pas la petite bête la plus câline de l’univers, elle a un potentiel sympathie énorme.

Soleil sait décidément bien choisir ses mangas animaliers. Même si celui-ci ne restera qu’un one-shot je le recommande vivement, et ce même si vous n’avez jamais eu de lapin dans votre salon.

2 Comments more...

Kuro le nouveau chaton qui débarque en manga !

by Tanja on mar.06, 2015, under BD-manga, Lecture

kuro-jap-1-9

Dans la série j’aime les chats voici Kuro, un cœur de chat un tout nouveau manga de 9 tomes édité chez Kana. A ceux qui disent qu’il y aurait trop de manga sur les chats je vous rassure ils sont encore minoritaire sur les centaines de nouveaux titres qui sortent tous les ans :p L’invasion n’est pas encore pour maintenant. Et moi pendant ce temps là je suis trop heureuse d’avoir un petit nouveau qui reprend le flambeau puisque Chi (Glénat) va bientôt s’arrêter.

Electre_978-2-505-06383-4_9782505063834Kuro, un cœur de chat

Suivez les aventures de Kuro, le plus craquant des chats ! Kuro, jeune chat noir et sa « soeur » Chinko sont recueillis par M. Hige. Ils vont devoir s’habituer à un nouveau quartier, pas toujours accueillant, et vivre leur vie de félin ! Un manga craquant conté à travers les yeux du chat et qui égratigne au passage les pauvres humains que nous sommes.

C’est dans la collection Made in que Kana a décidé de sortir les aventures de ce petit chat noir (kuro en japonais).
Au Japon il a débuté en 2001 dans le magazine Evening puis Morning (le mag destiné aux adultes où l’on peut suivre Cesare, Chi ou encore Billy Bat). Il c’est terminé en 2005 et totalise 9 tomes.

Le ton est plus adulte que sa camarade Chi ou Plum. Si Kuro s’exprime, ce n’est pas pour autant que son maître, Hige, le comprend. C’est un chat, un vrai qui fait pipi ou caca pour marquer son territoire et qui sent l’appel de la femelle lors qu’elles ont leurs chaleurs. Le quotidien de ce greffier est touchant, amusant parfois même attendrissant.

Kana a opté pour le sens de lecture français – comme pratiquement tous les mangas avec des animaux – si je pense comprendre pourquoi, je trouve toujours ça dommage. Car même si cela n’altère en rien l’oeuvre d’origine je préfère lire dans le sens original.
Ce manga n’est pas particulièrement destiné aux enfants, le sens français est sans doute utiliser cette fois pour ne pas rebuter le français qui ne connait pas le manga et qui pourrait avoir mal au crâne en lisant l’histoire à l’envers.
Le premier chapitre en couleur et une planche d’autocollants à la fin ce qui explique le prix de 12,70 € (format 14,8 x 21 pour 170 pages environ). Les finitions sont vraiment belles avec une jolies couvertures, moins flashy que son homologue japonaise.

Ce qui m’a aussi beaucoup plus c’est le trait définitivement différent de l’auteur, un trait élégant, qu’on croirait sorti d’une estampe. Un graphisme original qui se démarque nettement de ses concurrents. Point de trames, mais des noirs et des gris à l’encre de Chine. Quand les chats se battent on ressent toute la violence grâce à un trait vif et clair.

Vous l’aurez compris je recommande vivement la lecture de la vie de Kuro, le petit chat noir qui découvre la vie.

Comments Off more...

1res lectures mangas de l’année

by Tanja on fév.02, 2015, under BD-manga, Lecture

C’est parti mon kiki pour une nouvelle année manga \o/ Mon but cette année : découvrir plein de manga et continuer les séries qui me sont chères. Pour commencer, comme mon porte feuille n’est pas extensible, je compte aller faire un tour dans ma médiathèque que j’ai déserté quand j’ai découvert ma liseuse.

snk11

L’année commence plutôt bien avec la sortie du tome 11 de L’attaque des titans. Après les révélations fracassantes du tome précédent c’est le temps de la baston. Eren est en colère et ça se comprend, lui comme tous les autres ont été trahis. Mais il manque toujours d’expérience et de réflexion du coup il se retrouve dans une situation un peu délicate.

Les combats épiques doublé d’une mise en page dynamique rend ce volume très intense ! Les dessins sont vraiment sympa pour une fois (non, non je rigole pas), il y a vraiment un travail énorme.

Je l’ai dévoré en un rien de temps. Et je veux en apprendre plus sur les titans. Nous rattrapons doucement mais sûrement la publication japonaise (15 tomes à ce jour). L’attaque des titans est toujours aussi addictif !

nozo11

Nozokiana touche aussi à sa fin, la série compte 13 volumes et nous sommes à deux dois de révélations insoupçonné sur le passé d’Emiru et qui pourrait expliquer sa lubie pour l’espionnage de son voisin. Déjà dans ce tome 11 on en apprend beaucoup sur elle et ses sentiments. Moins frivole, on a beaucoup de peine pour Kido qui tout au long de ce tome retrouvera ses ex. petites copines. Tout est pardonné (Nozokiana en mode Charlie), mais il faut aller de l’avant car enfin il sait ce que sont ses sentiments.

Il faudra patienter encore pour voir le final de relation hors norme. Moins de sexe, et sans doute plus d’émotion dans ce volume emprunt de tristesse et de mélancolie.

8675

J’ai déjà commencé fin 2014, mais c’est en 2015 que je me suis donnée comme but de lire la série Fullmetal Alchemist. Quand la série a été diffusé sur canal+ je suis devenue ultra fan. Si bien que j’ai tenté le manga, mais j’ai arrêté quand il a dévié de la série. Du coup je n’ai jamais lu la fin ! Et oui c’est idiot. J’ai même revendu mes mangas il y a longtemps. Heureusement AG est là :) Il lisait aussi cette série et il a été jusqu’au bout, je peux donc à présent relire la série dans son intégralité !

En 2014 j’ai lu ceux que j’avais déjà lu, et depuis un mois je suis plongée dans la suite. Hiromu Arakawa fait vraiment parti des mangaka que j’adore. Elle maîtrise à la perfection son récit et même avec un grand nombre de personnage on ne s’y perd jamais. L’émotion est au rendez-vous, ainsi que les atrocités et les traumatismes de guerre.

Il ne me reste plus que 7 volumes à lire pour terminer ce défi !

3 Comments more...

Lecture manga d’octobre à décembre

by Tanja on déc.22, 2014, under BD-manga, Lecture

Entre deux bouquins j’ai tenté de rattraper mon retard sur ma pile de mangas à lire. Mais comme j’ai mis beaucoup de temps à écrire les volumes se sont accumulés…

M01

L’attaque des titans – Before the fall  de Satoshi Shiki - tome 1
L’attaque des titans de Hajime Isayama - vol. 10

Un spin off ! Je l’a trouvé vraiment sympa, même si au départ il est un peu long à se mettre en place. Cependant il laisse entendre une suite très intéressante. De quoi patienter entre deux volumes de l’attaque des titans !
Justement avec le vol. 10 ont dépasse enfin la saison 1 de la série télé. Chouette de l’inédit (si comme moi on suit pas les scan-trad !).
Quelle série, mais quelle série !! On continu dans les révélations avec deux titans. J’ai d’ailleurs été dérouté par l’annonce ! C’est en arrière plan, dans une scène où on ne s’attend pas du tout à ces révélations @@ Au final je trouve ça couillu et assez original ! Ça casse un peu les codes du shonen classique ! Bref, j’attends qu’une chose la sortie du 11 >.< !

Sans titre 2

Silver Spoon de Hiromu Arakawa – tome 7 et 8
Mix de Mitsuru Adachi – tome 2 et 3

Silver Spoon est une série toujours pleine d’humour et pourtant toujours aussi instructive. Maintenant vous saurez tous comment faire du fromage rien qu’en ayant lu le volume 8. Je ne sais pas comment fait Hiromu Arakawa, mais elle arrive à nous captiver avec le quotidien d’un lycée agricole, mais elle y arrive et bien en plus. Je recommande fortement la lecture de Silver Spoon pour découvrir des métiers pas comme les autres et un Japon très différent tout en étant en plein dans une actualité qui nous touche aussi en France celle de l’agroalimentaire et des éleveurs.

De son côté Mitsuru Adachi continu a me distraire avec MIX, je pense qu’au volume quatre on va enfin rentrer dans le vif du sujet. Pour le moment on apprend à connaitre les trois frères et sœurs tout en redécouvrant les anciens personnages (ou leurs enfants) son ancienne série Touch. Perso, j’aime beaucoup, mais je comprend qu’on est l’impression que ça tourne un peu en rond, surtout qu’on ne doute pas vraiment de la conclusion de la série.

IMG_20141120_181321

Chi, une vie de chat de Konami Kanta – tome 11

Beaucoup d’événements dans ce nouveau volume où on sent poindre la fin de la série (à mon grand regret). J’aime toujours autant cette série, mais il est vrai que Konami Kanata a fait le tour de la vie de ce petit chaton tout mimi. A raison d’un ou deux volumes par an, on n’a encore un peu de marge, mais effectivement on sent la fin approcher à grand pas.
Chi c’est pour les petits et pour les grands, ça se dévore toujours aussi vite avec un large sourire :)

IMG_20141203_225354

Switch Girl!! de Natsumi Aida - tome 23, 24 et 25

Je voulais avoir les trois derniers volumes pour tout lire d’une traite. Nous arrivions à la fin de la série où tout pouvait basculer d’un moment à un autre. Le couple Arata et Nika était au bord du gouffre et on pouvait se demander si ça allait se terminer bien ou pas.
Sans vous révéler la fin, c’est assez classique pour un shojo. Cependant nous avons droit à encore quelques grands moments comme seule Natsumi Aida sait nous en pondre avec notamment l’épilation intégrale !
Pour info les deux saisons du drama sont disponible sur le site Crunchyroll, de quoi prolonger ce manga atypique à l’humour poilant :D

Sans titre

Angel heart saison 2 – Tsukasa Hojo – tome 8 e t 9

Deux volumes assez classique, c’est toujours aussi bien écrit, les dessins sont splendides, mais les sujets tournent un peu en rond. Nous avons dépassé les 41 volumes en comptant la première saison, autant dire qu’on a épuisé certains sujets. J’apprécie toujours, ça se lit vite et sans difficulté, mais j’avoue que je lirais bien autre chose de l’auteur ! Un truc plus neuf qui permettrait de laisser Ryo Saeba tranquille.

IMG_20141123_165515

Nozokiana de Wakō Honna – tome 10
Step up lover de Katsu Aki - tome 42

ah voici les mangas coquins !
Plus que trois volumes avant la fin de Nozokiana, les personnages arrivent au bout de leur relation, que va t -il se passer ? Après un petit passage à vide, le scénario redevient vraiment intéressant. J’ai hâte de lire la suite !

Step up lover arrive à son 42 volumes ! Et on n’apprend plus vraiment grand chose, l’auteur semble bloquer dans l’histoire sans pouvoir faire évoluer les personnages à moins de les faire aller du côté obscure de la force. En tous les cas ce tome était assez barbant, le héros ne trompe jamais sa femme, et les personnages secondèrent ne prennent pas assez de place pour vraiment intéresser.

Comments Off more...

Boulet : notes 9 ou la chasse à l’écusson !

by Tanja on déc.10, 2014, under BD-manga, Lecture

notes9

Je ne vais pas forcément parler du contenu du livre, vous connaissez, je l’espère, le site de Boulet et comme moi vous sauter sur chaque note lorsqu’elle est mise en ligne. Ce 9e tome reprend les dernières notes ainsi que des pages inédites :) Comme d’hab c’est bon et je l’achète les yeux fermés.

Sauf que cette fois je n’ai pas foncé tête baissée. Il y avait un badge en jeu. N’ayant pas encore eu l’occasion d’en avoir un, j’avais envie pour moi comme pour AG d’en récupérer un. Je suis allée chez Gibert Joseph à côté de mon taff une première fois, j’ai vu les bouquins mais pas les écussons, je passe au Manga café, mais ils n’ont pas du tout le Notes 9. Quelques jours plus tard, sur la page facebook, Boulet publie la liste des librairies qui en ont et précise que bien souvent ils ne savent pas que c’est un cadeau à remettre avec le livre !

En effet !

Je suis donc retournée chez Gibert Joseph, je demande à la caisse pour l’écusson le jeune homme me répond d’aller au rayon BD parce qu’il n’a rien.
Je demande au vendeur si il a les écussons et il me répond ah non on n ‘a pas. Je suis prête à repartir mon livre à la main un peu dépitée quand soudain…. Je les vois sur le comptoir *0* !!! Je lui indique donc que c’est ça que je veux et il s’est excusé parce qu’il ne pensait pas que ça allait avec ce bouquin (le panda ressemblait pas à la BD ^^””)

J’ai eu mon écusson et je suis très contente car maintenant il trône devant les 9 tomes des Notes de Boulet ^^V

Boulet
Site officiel
Page Facebook officielle
Twitter officiel

Comments Off more...

Looking for something?

Use the form below to search the site:

Still not finding what you're looking for? Drop a comment on a post or contact us so we can take care of it!