Last Eve, le blog de Tanja

Lecture

Dernier livres lus : Romans young adult

by Tanja on sept.07, 2015, under Lecture, Livre

red-queen,-tome-1-576564-250-400Red Queen – Victoria Aveyard

Résumé : Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.
Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple
.

Avis : Le début est un peu laborieux. Non pas qu’il soit mauvais, mais le décors est un peu long à se mettre en place et les événements coulent tellement de source qu’on est à peine surpris de la tournure des choses. Mais ensuite tout se bousculent. L’action va crescendo, on s’attache à Mare la jeune héroïne et on craque pour Cal bien entendu.

Durant ma lecture, j’ai trouvé que certains événements arrivaient de façon trop simpliste, mais en fait tout prend du sens lors des derniers chapitres. Les rebondissements sont nombreux et tiennent en haleine. Red queen se lit facilement, l’écriture est simple mais pas mauvaise. Le récit n’est pas sans défaut, mais ce n’est qu’un premier roman (elle est jeune). Fan des X-men le récit s’en ressent beaucoup, les personnages principaux ont des pouvoirs atypiques. Universal Pictures a d’ailleurs mis une option sur ses livres.

Je n’ai pas vu le temps passer et j’ai dévorer ce premier volume d’une trilogie. Il me faudra cependant beaucoup de patience car le second tome n’est pas encore dispo aux Etats-unis.

9782221157251Les cœurs brisés – Amelia Kahaney

Résumé : Fille de la haute société de Bedlam, ballerine talentueuse, Anthem ne sait pas encore qu’elle sera bientôt arrachée à son cocon doré.
Tic… tac… tic…. tac… tic… tac… tic…
Elle va payer de sa vie sa passion aussi brève qu’intense pour un jeune homme des bas-fonds…
Tac…
Et lorsqu’elle se réveille avec un coeur hybride, la rendant capable de prouesses surhumaines, le désespoir laisse vite place à la fureur vengeresse.
Tic-tac-tic-tac-tic-tac !
L’apprentissage d’Anthem ne fait que commencer. L’espoir s’apprête à renaître. Le Syndicat du crime de Bedlam n’a qu’à bien se tenir
.

Avis : Au départ on pense que ce sera une jolie petite histoire d’amour entre une danseuse et un petit loubard, mais le ton monte, après une opération inédite la jeune héroïne devient invincible, et elle peut se venger.

Si l’histoire est efficace, j’ai (pour une fois c’est assez rare pour le signaler) compris assez vite le retournement de situation qui allait changer la donne à la fin du 1er tome.

Les cœurs brisés se lit sans déplaisir, et je lirais sans doute la suite quand elle paraitra en France. Cependant, je n’ai pas non plus eu un coup de cœur pour lui.

Comments Off more...

La face cachée de Margo le livre de John Green

by Tanja on août.17, 2015, under Lecture, Livre

220593.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

A la libraire j’ai découvert le livre de John Green et aussi qu’il allait être adapté au cinéma. J’ai donc sauté le pas car j’avais adoré Nos étoiles contraires. Ce roman a reçu le Prix Edgar Allan Poe 2009 et fut élu livre favori en 2009 par les adolescents et les bibliothécaires aux États-Unis.

La_Face_cachee_de_MargoLa face cachée de Margo

Résumé : Margo Roth Spiegelman, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s’introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l’entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit. Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo n’apparaît pas au lycée. Elle a disparu. Quentin saura-t-il décrypter les indices qu’elle lui a laissés pour la retrouver? Plus il s’en approche, plus Margo semble lui échapper

Avis : J’ai été assez déçu par Paper Towns car l’histoire ne m’a jamais intéressée. Je suis passée totalement à côté du récit, l’histoire entre Quentin et Margo m’est passée totalement au dessus de la tête. Je n’ai jamais eu d’empathie pour le héros et la jeune fugueuse.
C’est long. La recherche de Q sur la disparition de Margo s’étire en longueur et le road trip pas trippant du tout. 19h de route, c’est chiant en vrai, et c’est pareil dans un livre.

Je n’avais qu’une hâte arriver vite au bout de ces 400 pages de torture. Pourtant comme toujours c’est bien écrit, John Green sait mener son récit et donne quelques touches d’humour qui sont les bienvenues.

Parlons aussi du film, car pour le coup je n’ai plus envie d’aller le voir. Si c’est pour m’ennuyer pendant 1h40 on va pas se forcer à y aller. D’ailleurs je vous invite à ne pas regarder la bande annonce. Car elle raconte tout le film à part la fin. Merci de garder au moins un tout petit bout du livre secret… Je sais pas ce serais pas mal, non ?

La face cachée de Margo est un best seller, mais voilà il n’a pas fonctionné avec moi cela dit vous pouvez tout de même tenter l’expérience.

Comments Off more...

Coup de cœur manga : Yako et Poko

by Tanja on juil.22, 2015, under BD-manga, Lecture

yako-poko-komikku-annonce

La série est en cours de publication au Japon, mais ne comporte à ce jour qu’un seul volume. Il faudra donc s’armer de patience pour lire la suite des aventures émotionnelles de Yako et son fidèle assistant Poko. C’est l’oeuvre de Etsuko MIZUSAWA dont on a pu goûter le manga : Mes petits plats faciles by Hana qu’elle dessine avec le scénariste Masayuki KUSUMI (Le Gourmet Solitaire).

Yako et Poko vivent dans un monde imaginaire, parallèle au notre. Chez eux, le niveau de technologie est différent de celui auquel nous sommes habitués. Les robots sont efficaces, parlent et aident vraiment les gens, mais les ordinateurs sont excessivement lents et une simple recherche sur Google peut prendre jusqu’à 30 min pour s’afficher. Yako est une mangaka et Poko, son assistant, est un robot-chat. La simple couleur d’un crayon peut rappeler de nombreux souvenirs et apporte un peu de nostalgie “positive”.

Yako et Poko est sans conteste mon coup de manga du moment. Et ce n’est pas parce que le robot est un chat, ce qui se dégage de ce manga est bien plus fort que ça. Il a réussi à me chambouler lors de ma lecture.

Il ne faut pas se fier au dessin kawaii, l’histoire est mélancolique, mais indéniablement touchante. J’avais envie de serrer dans mes bras les personnages et leurs faire des câlins. C’est un grand moment d’évasion, une parenthèse dans un monde parallèle aux technologies exotiques. Poko le chat robot est en mode brouillon parce que Yako pense aussi qu’elle est née en mode brouillon. Ce n’est pas faux, dans la vie nous ne sommes pas parfait et il faut vivre avec.

Le manga de Komikku est une excellente surprise et je vous le recommande chaudement. Il saura prendre place de choix dans votre mangathèque.

Comments Off more...

Dernier livres lus : Fantasy et dystopie

by Tanja on juil.17, 2015, under Lecture, Livre

En ce moment je saute de la fantasy (mon style de prédilection) aux dystopies, je mélange tout ça pour ne pas m’ennuyer dans mes lectures.

livres-la-lignee-du-dragon-213La Ballade de Pern : La Lignée du dragon – Anne McCaffrey et Todd McCaffrey

Résumé : Sur Pern, les hommes vivent auprès des dragons et de leurs cousins, les whers. Ces derniers sont utiles au travail dans les grottes et les mines car ils voient dans le noir. Le jeune Kindan s’apprête à travailler avec son père et Dask, le wher de garde de leur camp, lorsqu’un accident terrible survient à la mine. Kindan, désormais orphelin, est recueilli par le maître-harpiste qui lui confie une grande mission : élever un nouveau wher, Kisk. Peu à peu, Kindan découvre les pouvoirs cachés de cette attachante créature. Son rôle parmi les hommes sera vital et changera à jamais la vie de Kindan et des siens.

Avis : C’est l’un des derniers romans qu’ait écrit Anne McCaffrey avec son fils Todd avant son décès en 2011.
Elle avait encore des choses à dire sur Pern, pourtant je ne vous le recommande que si vous êtes un fan absolu et que vous avez envie de tout lire. On suit un petit garçon dans son parcours pour devenir harpiste avant de devoir s’occuper du wher de garde. C’est très intéressant, mais je pense vraiment qu’il faut déjà bien connaitre le monde de Pern pour s’intéresser à Kindan. Il n’y a rien de bien existant et la fin se devine assez rapidement sans aucun suspense.

Tout de même on retrouve tout le talant de la romancière et rien que pour ça les amateurs de Pern pourrait bien apprécier La lignée du dragon.

Le-Prince-écorché-de-Mark-LawrenceLe prince écorché – Mark Lawrence

Résumé : À neuf ans, il aidait des bandits à s’échapper du château familial. À treize ans, il est à la tête d’une bande de hors-la-loi assoiffés de sang. Ce qu’il a prévu pour ses quinze ans ? Être roi, tout simplement. Mais de retour à la cour paternelle, c’est la traîtrise qui attend l’immoral et charmant Jorg Ancrath, celui qui ne craint ni les morts ni les vivants. Dans ce monde de cauchemar où règnent chaos et violence, un jeune homme, même animé d’une volonté aussi farouche, peut-il venir à bout d’ennemis dotés d’incommensurables pouvoirs ?

Avis : Cela faisait un an que j’avais acheté se livre et je l’avais oublié sur ma liseuse. Puis j’ai lu sur Goodreads que Robin Hobb le recommandait chaudement. Ni une ni deux je me plonge dans le récit de Mark Lawrence.

Si les débuts sont un peu particulier car on aborde un nouveau monde et un héros très sombre aux mains recouvertes de sang, la suite se lit d’une traite. J’ai dévoré les aventures de Jorg dans un monde post apocalyptique devant venu un monde de fantasy.

C’est bien écrit, bien mené, on croit vraiment à ce petit prince des chaos et je vais me procurer la suite car oui c’est une trilogie et j’espère que le tome 2 est aussi bon que celui-ci !

Sans titreppDangereuses trahisons
Tome 2 de Dangereuses créatures – Kami Garcia et Margaret Stohl

Résumé : Certains couples sont maudits. D’autres sont… dangereux. Comme celui que formaient Link et Ridley, le rockeur amateur et la Sirène des Ténèbres. Depuis que Ridley a disparu, Link est prêt à tout pour la retrouver, y compris à faire alliance avec le mystérieux Lennox Gates, qui avait pourtant des vues sur Ridley. Ensemble ils vont s’enfoncer dans le vieux Sud, croiser la route d’un guitariste qui a pactisé avec le diable, tomber sur des Enchanteurs prisonniers dans des cages et découvrir une force maléfique qui menace les habitants de La Nouvelle-Orléans. Du côté de la damnation, des trahisons, l’amour paraît une bien faible arme

Avis : Le petit plaisir coupable. Après les aventures de Lena et Ethan cette fois nous suivons celles de Rid et Link. Sauf que ça ne se passe pas comme prévu. La sirène après avoir choisi Link à la fin du tome précédent se retrouve dans une bien fâcheuse posture aux mains du monstrueux Silas.

On perd notre sirène, les affaires se complique pour Link et ses amis. Le récit est toujours intéressant, et il se passent un peu plus de choses que dans le tome précédent.

Je reste tout de même sur ma faim, car la suite semble prometteuse. Quelques défauts d’écriture ont été gommé dans ce tome, ce dernier est très agréable à lire.

The_book_of_IvyThe book of Ivy – Amy Engel

Résumé : Au nom de quoi seriez-vous prêt à tuer ? À la suite d’une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s’est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s’est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l’unité du peuple. Cette année, mon tour est venu. Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président que je suis destinée à épouser. L’objectif, c’est la révolution, et le retour au pouvoir des miens. Peu importe qu’un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu’un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques. Peu importe qu’en apprenant à le connaître, je fasse une rencontre qui change ma vie. Mon destin est scellé depuis l’enfance. Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? Book of Ivy est le premier roman d’Amy Engel, à la fois suspense insoutenable, dystopie cruelle et histoire d’amour torturée.

Avis : Terminons par mon coup de cœur : The book of Ivy. C’est une dystopie pour ado, une très belle histoire d’amour avec en toile de fond deux familles qui se détestent mais qui doivent marier leurs deux enfants. C’est vrai rien de bien original, on comprend même assez vite où on va nous mener l’auteure. Mais ça marche. Le personnages d’Ivy est attachant, elle est manipulée depuis son enfance, mais le lavage de cerveau commence à s’effriter. Bishop, son mari, est tout le contraire de ce à quoi elle s’attendait et il a tout d’un prince charmant (merde il fait la bouffe et la lessive et en plus il embrasse bien !!). Bref, si le personnage de Bishop est totalement improbable, il fait mouche sur le cœur des lectrices. Oui, même le mien je dois bien l’avouer. Si bien qu’on lit pas The book of Ivy on le dévore et on pleure quand il s’arrête car il va falloir attendre novembre pour avoir la suite !
C’est vraiment bien écrit, ce petit monde est cohérent, ce couple on a envie de le voir survivre aux épreuves et on a surtout envie d’en savoir plus sur ce qu’il se passe derrière les clôtures.
Voilà, vivement la suite et lisez le il faut le coup d’œil !

Comments Off more...

Histoire(s) du manga moderne : l’indispensable !

by Tanja on juil.06, 2015, under BD-manga, Lecture, Livre

IMG_20150424_133143

Histoire(s) du manga moderne de Matthieu Pinon et Laurent Lefebvre

Un livre expliquant 60 ans de BD japonaises (1952 – 2012), accessible à tous (passionnés et profanes) grâce à une mise en page originale et didactique. Disponible depuis le 15 avril 2015. C’est un projet titanesque entreprit par Matthieu que l’on a pu lire dans Animeland et de nos jours dans Coyote.
Pour réaliser cette bible il s’est entouré d’un autre journaliste Laurent Lefebvre et de l’illustrateur Nicolat Hitori De. C’est sur My Major Company qu’ils vont chercher les fonds pour cette aventure. Ils vont d’ailleurs au de-là de leur espérance en doublant presque la somme demandé. Ce sont des mois de recherches et de chasse aux interviews qui ont donné naissance à ce pavé.

Je n’ai hélas pas participé à cet effort de guerre car je suis arrivée après la bataille, je le regrette un peu, mais du coup je suis allée acheter mon exemplaire dans ma librairie près de mon bureau. Le Saint Grall en main j’ai pu enfin me plonger dans ce grand livre de l’histoire du manga.

histoireRien ne vaut un bon graphique pour bien comprendre ce que vous pourrez y trouver !

Pourquoi acheter ce pavé ?

1 – Parce qu’on n’en sais jamais assez sur le manga. J’avoue n’avoir jamais acheté un seul livre sur l’histoire du manga ! Pourtant ce n’est pas le premier, mais je n’avais jamais tenter l’expérience.

2 – Parce qu’il est très beau et très bien fait.

3 – Parce qu’il permet de décrypter rapidement la société japonaise en parallèle du manga.

Je n’ai qu’un seul petit regret le papier trop épais, et la reliure qui se casse vite si on veut lire à plat. J’aurais préféré une couverture un peu plus costaud. Mais c’est bien le seul défaut que j’ai pu lui trouver.

IMG_6846

Outre le fait que ce soit un bel objet que vous aurez plaisir à sortir l’hiver au coin du feu, c’est un le fruit d’un travail énorme qui a n’en pas douter vous fera découvrir et redécouvrir des auteurs et des œuvres de cette culture japonaise qui nous est chère.

Comments Off more...

Lecture vampirique : Avant Dracula et la Bit-lit il y avait Carmilla

by Tanja on juil.01, 2015, under Lecture, Livre

640px-Carmilla

Avant de participer au MOOC fantasy de l’université d’Artois, je ne connaissais pas Carmilla de Joseph Sheridan Le Fanu publié dans  le recueil Les Créatures du miroir en 1872. Autant je connaissais Dracula le roman de Bram Stoker autant je n’avais jamais entendu parler de Carmilla. Quelle inculture !
Le soir même où j’ai étudié le MOOC sur l’urban fantasy et la romance paranormale apparaît le personnage de Carmilla dans un des épisodes de Sleepy Hollow. Je me suis redressée dans mon fauteuil et intriguée je suis allée en apprendre un peu plus sur ma tablette. J’ai vite trouvé que le livre était disponible gratuitement sur amazon en ebook…

carmillaDans un château de la lointaine Styrie, au début du xixe siècle, vit une jeune fille solitaire et maladive. Lorsque surgit d’un attelage accidenté près du vieux pont gothique la silhouette ravissante de Carmilla, une vie nouvelle commence pour l’héroïne. Une étrange maladie se répand dans la région, tandis qu’une inquiétante torpeur s’empare de celle qui bientôt ne peut plus résister à la séduction de Carmilla… Un amour ineffable grandit entre les deux créatures, la prédatrice et sa proie, associées à tout jamais « par la plus bizarre maladie qui eût afßigé un être humain ».

Ce n’est pas vraiment un livre, mais plus une nouvelle. C’est assez court à lire, mais c’est vite très prenant. J’ai eu peur de m’ennuyer, mais pas du tout c’est très bien écrit avec une écriture très moderne, très légère. Il se lit d’une traite, même si on a envie de hurler à l’héroïne qu’on sait qui est Carmilla et qu’elle ferait mieux de se méfier. Cette relation à quelque chose de fascinante avec une tension sexuelle omniprésente sans pour autant que ce soit explicite.

Peu de descriptions ou de passage sans importance, l’auteur va à l’essentiel : son histoire macabre et gothique.

Carmilla est considéré comme une œuvre majeure de la littérature fantastique du XIXe, romantique et gothique à la fois. L’héroïne, Laura, est naïve c’est une proie facile pour la belle et sensuelle Carmilla. J’ai découvert un livre qui a influencé le créateur de Dracula et je vous le recommande chaudement surtout qu’il est tombé dans le domaine publique et qu’il est donc facilement trouvable gratuitement.

Version kindle gratuite

Comments Off more...

Nouveaux mangas lus : je rattrape mon retard !!

by Tanja on juin.29, 2015, under BD-manga, Lecture

Si j’ai pris beaucoup de retard dans mes lectures, c’est encore pire en ce qui concerne l’écriture d’article sur le sujet… 4 mois de retard et pourtant ce n’était pas les bons mangas qui manquaient !! Petit tour d’horizon des dernières nouveautés (plus si nouvelles que ça pour le coup je m’en excuse !).

IMG_20150529_190037

Je commence avec Je reviendrai vous voir de George Morikawa (Ippo) d’après l’oeuvre de Nobumi.
Nobumi est un jeune père de famille. Il est surtout auteur de livres illustrés destinés aux enfants. À l’instar de nombreux japonais, il sera, le 11 mars 2011, choqué à vie par la triple catastrophe qui s’abat sur son pays. Un peu naïf, et le cœur empli d’espoir, il décide alors d’envoyer gratuitement plusieurs milliers d’ouvrages jeunesse (dont les siens) pour distraire les enfants de la zone sinistrée. Mais quand il annoncera son don sur son blog, les réactions des internautes seront pour le moins… violentes ! Choqué et meurtri jusqu’au plus profond de son âme, Nobumi va alors vivre une véritable crise artistique, dont une seule issue sera possible : laissant pour plusieurs jours sa vie confortable de tokyoïte, il part en tant que bénévole volontaire, pour aider à la reconstruction de la zone sinistrée du nord est du Japon.
Ce one shot change vraiment de ce que l’on peut lire habituellement, il montre à quel point on peut être désemparé face à une catastrophe. On a beau vouloir aider, savoir comment le faire est une autre histoire. Les critiques des anonymes sur internet semblent aussi être monnaie courante au Japon. La critique étant bien plus facile que l’action.
Très bien dessiné et mis en scène, d’autres mangaka ont participé en clin d’œil.

IMG_20150601_084904

Boichi est un mangaka coréen qui sera l’invité de JAPAN EXPO et des éditions Doki Doki. Voulant en savoir plus j’ai trouvé dans notre bibliothèque Wall man un autre manga de cet auteur.
J’ai été surprise de dévorer ces deux premiers tomes. Certes l’histoire n’est pas original et tout ceci est bourré de cliché et de fan service. Mais j’ai trouvé le coup de crayon génial. C’est un mixe étrange entre manga et comics.  C’est visuellement époustouflant, la tension sexuelle entre le héros et la jeune demoiselle est palpable, bien plus que ce qu’on voit d’habitude. Il parait que ce n’est pas son meilleur manga, dans ce cas j’ai hâte de lire les autres !

IMG_20150530_153256

Faute d’avoir un jour la suite et la fin de Nana, nous devons patienter avec les œuvres de jeunesse de Ai Yazawa. Marine blue est un shojo publier entre la fin des années 80 et le début des années 90.
À 12 ans, Haruka Tachinaba manque de se noyer en voulant nager trop loin dans la mer, et est sauvée par Tooru Akikawa, qui se trouve être dans la même classe qu’elle. Petit à petit elle se lit d’amitié avec lui. Lorsque Rika, une de ses amies, lui demande d’aider leur amie commune Kyôko à déclarer ses sentiments à Tooru, Haruka accepte mais ne peut finalement rien dire. Elle est alors ostracisée par ses camarades de classe et, blessée, tente d’ignorer Tooru ainsi que ses propres sentiments. Celui-ci ne peut lui annoncer son départ imminent pour les États-Unis, et part sans rien dire, en lui laissant son chien Dolphin. Haruka se réfugie alors dans une école religieuse.

Quatre ans plus tard, elle a réussi à se faire une bonne amie, Tomoyo. Soudain, Tooru revient dans sa vie, et elle retrouve les sentiments qu’elle a pu avoir pour lui. Lorsqu’elle découvre que Tomoyo est amoureuse de Tooru, elle ne sait plus comment réagir car elle ne souhaite surtout pas blesser son amie, surtout qu’elle se rend compte que Ippei, son cousin qu’elle fréquente depuis des années, est amoureux d’elle.

On le ressent fortement de part le trait caractéristique de ces années là mais aussi par le look des personnages qui a pris un certains coup de vieux. Son style ne s’est pas encore affranchie de ses influences de jeunes dessinatrice cependant on prend vite plaisir à cette histoire d’amour certes classique, mais assez sympathique à lire.

IMG_20150606_085256

Arlsan est sans doute l’un des romans de fantasy le plus connus du Japon (avec Guin Saga de Kaoru Kurimoto). Jamais publié en France nous avons droit à une adaptation de cette oeuvre par la grande Hiromu Arakawa (Full Metal Alchemist, Silver Spoon)

A la frontière de l’Orient et de l’Occident se trouve le prospère royaume de Parse, tenu d’une main de fer par le redoutable roi Andragoras. Avec sa frêle carrure et son maniement approximatif des armes, difficile pour le jeune prince Arslân de revendiquer son statut d’héritier du trône. Alors âgé de 14 ans, il va prendre part à sa première bataille afin de repousser l’envahisseur lusitanien dans la plaine d’Atropathènes. Un jour marqué du sceau de l’infamie qui fera basculer à jamais son destin et celui du royaume de Parse.

Le trait de Arakawa va parfaitement avec le récit de fantasy. L’interview à la fin du volume est une bonne idée. Elle permet aux deux auteurs de discuter de cette oeuvre et d’en apprendre un peu plus sur le cheminement jusqu’à la publication. Pour le moment il y a encore peu de tomes, mais la fin prochaine de Silver Spoon lui laissera sans doute plus de temps pour la suite. L’anime est déjà disponible en simulcast en France chez Wakanim !

IMG_20150605_081626

Harold Sakuishi a laissé de côté son manga 7 shakespeare pour se concentrer sur un nouveau titre : Rin. Au premier abord on a tous pensé à un Bakuman bis, mais il n’en est rien.

Fushimi est un étudiant qui aspire à devenir mangaka. Rin est un mannequin qui semble posséder des pouvoirs psychiques. Que se passerait-il si leurs chemins se croisaient ?

Pour le moment seul le tome 1 est disponible. Si l’histoire est pour le moment très basique, j’attends beaucoup de la suite. L’avenir nous dira si l’auteur de Beck saura offrir un contenu original. Affaire à suivre…

IMG_20150503_094050

Saint Seiya: Saintia Shō de Chimaki Kuori

Attention ce manga est à oublier, à fuir même je dirais. C’est un ramassis de tous les clichés les plus éculés du shojo mixé à la franchise de Saint Seiya de Masami Kurumada (qui l’exploite jusqu’à la corde, j’espère qu’il a une belle piscine !). C’est tellement vu et revu que ça en devient comique par bien des aspects. L’héroïne et ses copines sont gourdes et ont le charisme d’huîtres pas fraîches. Le dessin est somme toute assez sympa, mais c’est dur de supporter tant de niaiserie et les dialogues insipides.

4 Comments more...

Conseils fantasy : Les livres

by Tanja on juin.12, 2015, under Lecture, Livre

L’université d’Artois à ouvert au public un MOOC Fantasy, de l’Angleterre victorienne au Trône de fer (voir ici). Il est en court et c’est vraiment très intéressant. J’avais envie de partager mes sagas préférées de fantasy. Après une grosse période dystopie je suis replongée dans la fantasy :)

- Les livres –

la-ballade-de-pern-integrale-5-9782266227490_01 – La ballade de Pern de Anne McCaffrey (1971 ~ 2003)

Résumé :
Dans La Ballade de Pern, des chevaliers spécialement sélectionnés pour s’associer à des dragons cracheurs de feu préservent les colons des Fils. Les Fils sont des organismes voraces et destructeurs qui ont la forme de filaments, d’où leur nom. Tous les deux-cent cinquante ans environ, et de façon répétitive sur une période d’environ cinquante ans, les Fils tombent sur Pern en pluie. Ils viennent de l’espace et tombent lorsqu’une planète à l’orbite très excentrique nommée par les Pernais « Étoile rouge » s’approche de la planète.

J’en reparle à chaque fois, mais ce cycle est si bon qu’on ne peut pas passer à côté !
Dans mon imaginaire les dragons sont comme Mnementh, Ramoth ou Ruth. Après avoir lu cette saga on ne peut plus voir les dragons comme de simple animaux méchants tueurs d’humain et gardant farouchement un trésor.
Non, les dragons de Pern sont bien plus que ça. Ils sont en alchimie complète avec leur maître.

Je conseille de débuter par le Vol du dragon qui est le tout premier tome et la base pour lire le reste de cet univers. Pern c’est de la science fantasy comme on n’en fait plus et il ne faudrait pas passer à côté.

97822662407272 – Le cycle de Ténébreuse de Marion Zimmer Bradley (1962 ~ 1999)

Résumé : Ténébreuse (référence Empire Terrien: Cottman IV) est la quatrième des sept planètes tournant autour de l’étoile fictive Cottman, une géante rouge. Elle est colonisée par accident pendant les débuts de l’exploration de l’univers par les terriens. L’accident rend impossible toute communication avec la Terre. Un oubli réciproque provoque un très long isolement de 2000 ans. Les colons se retrouvent rapidement à vivre comme au Moyen Âge. En contre-partie, Ténébreuse favorise chez certains colons le développement de pouvoirs parapsychiques (télépathie, télékinésie, etc.) par la conjonction de divers facteurs : métissage avec une race indigène, les chieris, substances naturelles aux propriétés révélatrices des pouvoirs latents et surtout les matrices, des minéraux bleus capables d’amplifier les pouvoirs mentaux. Ces dons sont appelés sous le terme de laran.

Ténébreuse est une autre grande saga de la fantasy. Ecrit par Marion Zimmer Bradley elle mélange pouvoir spy appelé le laran et saga science fantasy. C’est aussi une série que j’ai découverte quand j’étais ado et elle m’a laissée de magnifique souvenirs. Il y a des pouvoirs incroyable, des histoires d’amour romanesque et des moments épiques. De quoi attiser l’imaginaire. Mais il y a aussi des sujets qui tenaient  beaucoup à cœur de Marion comme l’écologie, la place des femmes et même l’homosexualité.

Je conseille les cycles des âges du chaos (Reine des orages et La Belle Fauconnière), de Rédécouverte (Redécouverte, La Chaîne brisée, La tour interdite) et de l’âge de Régis Hastur ou l’après les Comyn (L’Héritage d’Hastur, L’Exil de Sharra, La Matrice fantôme etc.).

Derynis-Rising-(Chronicles-of-les-Derynis)3 – La Trilogie des Magiciens de Katherine Kurtz (1976 ~ à nos jours)

Résumé : L’histoire se passe à Gwynedd dans les Onze Royaumes, dans un Moyen Âge alternatif, féodal et chrétien (l’Église de Gwynedd étant bâtie sur le modèle de l’Église catholique romaine). La population est composée d’humains et de Derynis, des personnes dotées de capacités magiques.
La trilogie des magiciens (The Chronicles of the Deryni) est la première trilogie à être publiée, elle se déroule au xiie siècle. Depuis deux siècles les Derynis sont poursuivis et persécutés par l’Église. Cependant, le jeune duc Alaric Morgan, Deryni par sa mère va devoir se servir de ses pouvoirs interdits pour protéger le jeune roi Kelson, monté sur le trône à quatorze ans, à la suite de l’assassinat de son père Brion
.

C’est une série peu connue en France, mais que j’adore. Je désespère un jour de lire les denriers tomes qui n’ont pas encore été traduits en français.
Donc j’en fait la pub, un jour peut-être cela portera ses fruits.

Les Derynis est une saga fantasy accès sur la magie, mais aussi la religion. Cette dernière et les magiciens sont bien souvent en conflit. Les complots sont nombreux à émailler le récit.

Il existe plusieurs période. Tout d’abord La trilogie des rois avec Camber avant de devenir un Saint. La trilogie des héritiers avec les jeunes héritiers de Gwynedd. Et la partie la plus importante avec Alaric Morgan le Dereny le plus bad ass de son temps.
Le mieux est sans doute de débuter par Le Réveil des magiciens de lire les aventures de Morgan, pour ensuite remonter le temps et les deux autres trilogies.
En tous les cas je ne saurais que trop vous les recommander !

couverture-harry-potter-24 – Harry Potter de JK Rowling (1997 ~ 2007)

Résumé : Il s’agit d’une série fantasy de sept tomes située à l’époque contemporaine, racontant la jeunesse d’un sorcier, Harry, élevé par une famille de moldus qui découvre progressivement son identité de sorcier, son héritage tragique et la responsabilité qui lui revient.

Beaucoup de personne qui ne lise, ou n’aime pas la fantasy on lu Harry Potter. Allez savoir pourquoi ce livre fonctionne, alors que d’autres pas ?

Harry Potter est une lecture facile, mais très addictive. Maintenant que tous les livres sont sortis il est possible de les dévorer sans avoir à attendre des mois, voir des années la suite :D

Cette saga est une addition de bonnes idées, les personnages, les lieux, la magie, les méchants, tout est efficace est bien pensé.

Pas de doute il faut débuter par le 1er : Harry Potter et l’école des sorciers. Après quand vous avez déjà lu la saga je pense qu’on peut le zapper aisément. Il y a aussi d’autres petits livres à lire pour la collection comme : Les Contes de Beedle le Barde, Le Quidditch à travers les âges et Les Animaux fantastiques. Ce dernier va être prochainement adapté au cinéma.

Lassassin-Royal-15 – Le cycle de l’Assassin royal de Robin Hobb (1998 ~ à nos jours)

Résumé : Dans un monde différent du nôtre, un univers médiéval-fantastique de rois, de guerriers, de pirates et de chevaliers, le peuple est en paix. Heureux, malgré les assauts occasionnels des « pirates rouges » sur leurs côtes. Mais voilà qu’on découvre le jeune Fitz, fils « bâtard » de Chevalerie, prince-héritier de la famille royale des Loinvoyant. Il grandit sans père – Chevalerie abdique lorsqu’il apprend son existence -, à la garde de Burrich, maître des écuries… Le monde de la cour du roi, dans lequel il évolue, n’est pas sans danger : au milieu des complots et des trahisons, Fitz n’a souvent que peu de liberté. Il doit allégeance – et la vie sauve – au roi Subtil Loinvoyant, son grand-père

L’assassin royal c’est un cycle vraiment riche. Fitz est un personnage attachant, tout à fait imparfait, mais que l’on aime détester (surtout quand il rumine). L’attachement qu’il peut avoir au Fou, et à la nature grâce au vif en fait un personnage complexe. Même si j’ai trouvé certains passages un peu longuet, je suis malgré tout très fans des aventures de Fitz. Le retrouver pour une 3e trilogie est un véritable plaisir.

Et quand on n’a plus de Fitz sous la main on peu jeter son dévolu sur Les Aventuriers de la mer et Les Cités des Anciens deux trilogies se déroulant de le même univers.

97822661707346 – Les portes de la mort de la mort Margaret Weis et Tracy Hickman (1990 ~ 1994)

Résumé : Il y a bien longtemps, une guerre faisait rage, opposant deux races ennemies : les Sartans et les Patryns. Les Sartans mirent fin à cette guerre en scindant le monde en plusieurs royaumes interconnectés via les portes de la mort. Ils enfermèrent leurs ennemis les Patryns dans l’un de ces mondes, appelé le Labyrinthe, une prison ayant pour but de les remettre dans le droit chemin, mais qui devint peu à peu folle et mortelle avec le temps. Bien longtemps après, Xar est le premier Patryn à s’échapper du Labyrinthe. Cependant, les Sartans ont disparu. Il charge alors Haplo de visiter les 4 mondes élémentaires afin d’y semer le chaos et d’y retrouver les Sartans, préparant ainsi la conquête de son maître.

Weis et Hickman sont deux écrivains dont le talent n’est plus à démontrer.  ils sont parmi les auteurs les plus connus des adaptions de jeux de rôle avec notamment Lancedragon dans les années 80.

Mais mieux que Lancedragon il y a Les portes de la mort. Une série de sept tomes avec un univers de jeu de rôle certes, mais avec des personnages haut en couleur et un file conducteur accrocheur.

J’ai dévoré tous les tomes alors que je ne suis pas spécialement fan des récit avec des poncifs comme les elfes ou les nains. Pourtant ils ont réussi à écrire une histoire original et avec des mondes incroyable.

41wRo11r3WL._SY344_BO1,204,203,200_7 – Le cycle des Princes d’Ambre de Zelazny (1970 ~ 1991)

Résumé : Carl Corey, un amnésique, s’échappe d’une clinique privée où il était détenu depuis un accident de voiture et part à la recherche de son identité et de son passé avec pour tout indice le nom et l’adresse de sa sœur supposée : Evelyn. Il se rend chez elle et réussit à lui soutirer de nombreuses informations en bluffant habilement et en cachant son amnésie, mais ces révélations sont bien difficiles à décoder et pour cause : Carl s’appelle en réalité Corwin, et s’il ne s’en souvient pas encore, il est en fait l’un des princes du royaume d’Ambre, seul monde réel, tous les autres n’étant que des « ombres », des univers parallèles tous plus ou moins différents de leur modèle original.

Un  classique de la fantasy. Zelazny est décédé avant d’avoir pu finir son histoire cependant ce serait un crime de délaisser pour autant le Cycle des Princes d’Ambre.

Je préfère la seconde partie avec les histoires de Merlin (Merle), fils de Corwin, sorcier et expert informaticien ! Il y a vraiment un pont entre notre univers et celui de la magie. Les livres de Zelazny ont influencé beaucoup d’autres après lui.

livre-le-chevalier-62-18- Cycle Haut-Royaume de Pierre Pevel (2013 à nos jours)

Résumé : Ce cycle présenté comme original semble se dérouler dans l’univers de Nightprowler bien avant l’époque des aventures proposées par le Jeu de Rôles. Cela est démontré par la présence d’empires et de lieu présentés dans le jeu mais bien avant que les cités franches (lieux où évoluent les joueurs) ne se séparent du Haut-Royaume.

Bon je triche un peu car la trologie n’est pas terminée, mais je voulais tout de même parler de Pierre Pevel. C’est un écrivain français de fantasy et j’ai vraiment beaucoup aimé ses livres. Il a vraiment un style très fouillé et agréable à lire. Ses personnages sont intéressants et on s’attache vite à eux.

Je recommande tout particulièrement le Haut-Royaume. Et je dois absolument lire ces autres livres surtout les Larmes du Cardinal qu’on me recommande chaudement…

****

Pour ce qui est des autres grandes sagas de la fantasy je n’ai évidement pas pu tout lire…

J’ai oublié de vous parler de A la croisée des mondes de Philipp Pullman, une trilogie que j’avais beaucoup aimé !

J’ai lu le 1er tome de La roue du temps de Robert Jordan, c’est un livre ambitieux, mais qui manque de rythme, il faut que je me replonge dedans car j’ai le tome 2 qui m’attend dans ma PAL.
J’ai commencé le Cycle Drenaï de David Gemmell avec Waylander et quelques livres m’attendent sur ma tablette. Je n’ai lu qu’un livre de Mercedes Lackey mais bien d’autres m’attendent déjà grâce à Bragelonne.
J’ai commencé La Compagnie noire de Glen Cook et Epées et Démons du Cycle des Épées de Fritz Leiber. Je ne suis pas spécialement tombée amoureuse de ces deux récits, mais pourquoi pas un jour j’irais lire la suite.
Je n’ai pour le moment lu que le second volume de Percy Jackson après avoir vu le film. Cependant comme il n’y aura pas de suite, je lirais les livres car l’histoire m’a beaucoup plu.

J’ai lu le premier tome de L’Arcanes des Épées de Tad Williams et je n’ai pas aimé du tout, du coup je n’ai jamais lu la suite. Je me suis endormie un grand nombre de fois sur ce 1er volume. Je ne lirais pas la suite.

Je n’ai jamais lu le Seigneur des anneaux. Je n’ai pas eu encore le temps de me plonger dans La Belgariade ou La Mallorée de David Eddings. Idem pour L’épée de vérité de Terry Goodkind. Je n’ai pas prévu de les lire pour le moment.

Il me reste un grand nombre d’univers à découvrir !!

Comments Off more...

Robin Hobb en dédicace à la FNAC

by Tanja on juin.10, 2015, under Lecture

DSC_2181

Depuis 3 ans je vais de temps en temps à des dédicaces de mangaka. Avant ça j’avais quelques dédicaces de musiciens, mais je n’avais jamais encore sauté le pas avec les écrivains. Robin Hobb est déjà venue en France faire des dédicaces, mais jusqu’à maintenant je n’avais jamais encore osé y aller. J’avais sans doute peur d’attendre pour rien.

Cette fois pourtant j’ai décidé de passer outre (j’ai attendu longtemps à d’autres dédicaces depuis) et d’aller à la FNAC ce mardi 2 juin. Je suis arrivée un peu en avance, c’est donc armée d’un bouquin que j’ai patienté. Une fois la file installée il restait moins de 45 min d’attente. Etant seule, j’écoutais les conversations autour de moi, c’est parfois amusant surtout quand tu as newbie en fantasy :3 J’ai commencé l’Assassin royal en 2005 de façon atypique. Dans le livret de l’album The Silent Force de Within Temptation, la chanteuse, Sharon, remerciait les auteurs de fantasy qui l’avaient inspiré dont Robin Hobb ! Et voilà comment j’en suis arrivée à lire cette magnifique saga !

Quand Robin entre en scène c’est sous un tonnerre d’applaudissements. Mine de rien ça fait quelque chose. En moins de 30 min on arrive presque à mon tour. Là, le vigile (il y en avait partout une vraie rock star) me demande si j’ai la facture de mon livre… Sérieusement ? Mon vieux poche jauni ? Je lui explique donc que je n’ai pas la facture, qu’il a 10 ans et que ça va être impossible de lui en fournir une. Bon il est pas trop chiant vu que c’est un poche et qu’il a l’air vraiment vieux, mais il a dit à un mec devant moi que son livre n’avait pas été lu alors qu’il en prenait juste soin………….. Gloups…

Quel coup de stress juste avant de la rencontrer ! Ça été très rapide, on avait déjà notre prénom sur un papier. Elle m’a d’ailleurs dit qu’elle le trouvait très beau. Je n’ai pas su quoi répondre à part merci ^^’ J’étais tétanisée… ARG !!!

D’ailleurs quelques jours plus tard elle a parlé de la dédicace sur son compte facebook, elle s’est étonnée d’avoir un service d’ordre aussi imposant pour une simple dédicace. Elle est très proche de ses lecteurs et ce n’est pas du tout dans son esprit d’avoir des molosses pour la protéger.

DSC_2186

Je suis repartie, tremblante, heureuse et avec un stylo dragon :D

C’était une très belle journée.

3 Comments more...

La Sélection : L’Héritière – Kiera Cass

by Tanja on juin.08, 2015, under Lecture, Livre

diademe-duchesse-angouleme

La sélection, c’est un peu mon petite plaisir honteux. Je sais que c’est mal écrit, je sais que c’est superficiel la plupart du temps, mais je ne peux m’empêcher de les lire avec avidité. J’ai dévoré la trilogie d’origine et les aventures d’America et j’en ai fait tout autant avec le premier volume de cette suite avec Eadlyn.
Voilà ça ne s’explique pas, c’est une dystopie young adult assez légère, mais addictive. Les personnages sont charmants et on se prend vite au jeu de  la sélection.  Et malgré tout on sent poindre une véritable réflexion derrière les strass et les paillettes.

La_Selection_Tome_4_L_HeritiereLa Sélection : L’Héritière – Kiera Cass

Résumé : Une nouvelle sélection commence. Vingt ans après la Sélection d’America Singer, et malgré l’abolition des castes, la famille royale d’Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l’heure est venue de lancer une nouvelle Sélection. A dix-huit ans, la Princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l’est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l’a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l’arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l’accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison d’État, la Princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l’avenir d’Illeá...

Avis : Lisez mon avis que si vous avez terminé la première trilogie et aussi ce nouveau tome car il va y avoir des révélations. Spoiler alert

Quand j’ai appris que Kiera Cass travaillait sur la suite de la saga avec la fille d’America, j’ai trouvé l’idée très mauvaise.
Pourquoi faire une suite ? Et si sa fille fait partie d’une nouvelle sélection c’est que les changements qu’elle voulait engager n’ont pas été fait.

J’avais tout faux, ou presque.
Effectivement America et Maxon tente depuis 20 ans de changer leur pays. Hélas ce n’est pas assez, et pour détourner le regard de leur peuple ils lancent une nouvelle sélection. C’est à contre cœur qu’America oblige sa fille à la faire. Et d’ailleurs elle n’y mettra pas beaucoup de bonne volonté. Au premier abord le personnage de Eadlyn n’est pas aussi attachant que sa mère. Elle a plutôt les défauts de son père dans la trilogie d’origine. Mais je m’attends à ce qu’elle évolue. C’est d’ailleurs un peu le cas dans ce premier bouquin.

Côté prétendant bien entendu on a ses petits chouchous. Son ami d’enfance Kile avec qui elle a déjà des rapprochements plutôt intéressants ou encore Erick le traducteur qui même s’il ne fait pas parti de la sélection est bien trop présent pour qu’il reste sur le côté.

Les paris sont ouverts !

Après la fin des castes, est-ce la fin de la royauté ? Encore une fois Kiera Cass nous surprend et la lectrice que je suis attend avec impatience la suite surtout que le rebondissement du dernier chapitre laisse le lecteur dans le désarroi le plus total.

Comments Off more...

Looking for something?

Use the form below to search the site:

Still not finding what you're looking for? Drop a comment on a post or contact us so we can take care of it!